Accusé de pratiques déloyales, Amazon réagit

Grand méchant loup du paysage politique français, Amazon pourrait bientôt perdre l'une de ses plus grandes forces : les frais de port gratuits en sus de la remise des 5% autorisée, en dépit du prix unique du livre.

Amazon logoAccusé de tous les maux mais pas forcément enclin à payer des impôts dans l'hexagone, le géant américain Amazon se trouve dans une position fort délicate. Jeudi, l'Assemblée Nationale se penchera d'ailleurs sur le cas d'une proposition de loi - de députés UMP - visant à supprimer les frais de port gratuits pour la vente de livres en ligne. Une idée dans le sillage de celle déjà évoquée par la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, qui désire soumettre un projet de loi interdisant cumul de la remise de 5% sur le prix unique du livre et frais de port gratuits.  

De fait, chez Amazon, on ne voit pas ces prochaines contraintes d'un très bon oeil et Romain Voog, président d'Amazon France, s'est même un peu emporté, estimant que ces mesures allaient à l'encontre de l'intérêt des consommateurs tout en rappelant que bon nombre d'entre-eux vivent loin de toute librairie et apprécient de pouvoir acheter en ligne. Apparemment dépité, le dirigeant aurait même ajouté que de tels projets de loi venaient à passer, ils n'auraient qu'un impact mineur sur l'activité d'Amazon mais pénaliseront les consommateurs et menaceront alors la diversité culturelle en France.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Michel Beck
Catégorie : Finances et industrie
10 commentaires
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld