Les conglomérats coréens dans la tourmente

Derrière le logo d'un simple écran d'ordinateur se cache parfois une drôle de réalité à laquelle on ne pense pas forcément. Une réalité éloignée et pas si rose qu'elle n'y paraît.

Corée Sud FlagAu Japon on les appelle keiretsu. En Corée du Sud ce sont les chaebol. Derrière ces noms d'apparence barbare se cachent les conglomérats, ces gigantesques groupes constitués d'entreprises aux activités diverses. Pour nous, les plus connus sont les mastodontes LG et, bien sûr, Samsung. Et s'ils ont bel et bien fait la richesse de la Corée, les chaebol vivent désormais un profond désamour avec une population qui n'hésite plus à remettre en cause un système laissant un contrôle total - et souvent très opaque - aux mains de quelques familles très fortunées. 

Résultat, les conglomérats coréens sont devenus, par la force des choses, un énorme enjeu politique. Lors des dernières élections présidentielles, le candidat (perdant) de gauche Moon Jae-in avait même menacé d'éradiquer ce système obscur d'actionnariat permettant à quelques nantis de mettre la main sur les géants du pays. Et ces propos interviennent à un moment crucial alors que certains chaebols comme Samsung s'apprêtent à passer les rênes à une troisième génération familiale.

De son côté, la candidate victorieuse, Park Geun-hye (fille du dictateur Park Chung-hee, responsable de l'industrialisation à marche forcée du pays) a elle aussi réagi en avertissant les responsables des conglomérats d'une nécessité de changement. Pour ce faire, la femme de pouvoir demande une participation plus concrète au développement du pays plutôt que de chercher à faire un maximum de profits. Et d'exiger ensuite que tout soit fait pour protéger les emplois de travailleurs coréens aux situations de plus en plus préoccupantes (8 millions d'intérimaires, 45% de la population se déclarant pauvre...). 

Des propos qui n'engagent toutefois à rien sachant que Park Geun-hye ne prendra ses fonctions de présidente qu'au moins de février 2013. En attendant, l'image d'une Corée du Sud souvent considérée en Occident comme un pays exemplaire, vient d'en prendre un sacré coup. 

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Michel Beck
Catégorie : Finances et industrie
4 commentaires
EN SAVOIR PLUS
LG
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld