Free Mobile : du prépayé, de la couverture et des problèmes...

Des problèmes réseaux en partie expliqués, plus de couverture que prévue et des offres prépayées qui seront bientôt disponibles. Free Mobile ne chôme pas !

Antennes relaisMême si le réseau mobile du quatrième opérateur Free Mobile essuie depuis hier une panne générale, de nouvelles informations concernant son offre commerciale nous parviennent depuis Oddo, un opérateur boursier (ou broker).

Free Mobile serait sur le point de lancer des offres prépayées à bas prix. L'information ne surprend pas vraiment puisque Xavier Niel a bien fait savoir que les autres opérateurs étaient également trop chers sur ce marché. Marché qui représente actuellement 9 millions d'abonnées pour un parc en totalisant plus de 60 millions.

Mais Oddo indique que la couverture sera également plus importante que prévue. Pour lui, Free Mobile dépassera largement l'objectif des 30% de couverture de la population pour cette fin d'année et atteindra les 45%. De plus, l'opérateur mobile devrait pouvoir faire transiter 25% de son propre trafic au lieu de 10% également prévu pour début 2013, lorsqu'il aura la possibilité de déployer la bande de fréquence de 900 MHz en zone dense. A ce jour, ce sont 1000 sites actifs qui accueillent les antennes de Free Mobile et devraient passer à 2500 au 1ᵉʳ janvier 2013.

Dernier information venant de l'opérateur boursier, selon lui, Free Mobile devrait dégager une marge brute positive à la fin de ce semestre toujours dans le cas d'un déploiement de couverture sans accrochage. "Nous pensons que les craintes sur la capacité du réseau à faire face au succès de l'offre et la rentabilité d'offres si agressives ne sont pas fondées alors que nous calculons une capacité théorique d'accueil d'au moins 18% de part de marché et une marge après coûts de réseau supérieure à 50% dès 2013" explique l'expert qui indique que c'est le bon moment pour acheter des actions Iliad…

Pour en revenir à l'actualité de l'opérateur, les pannes de communications sont en partie dues à un problème de dimensionnement des tuyaux qui font transiter les signaux d'appels entre Orange et Free Mobile. L'opérateur a d'ailleurs fait savoir que le problème était bien de son côté et non de celui d'Orange. Pour résumer, lorsqu'un appel est émis depuis le réseau d'Orange, en itinérance donc, le signal d'appel doit passer par le réseau de Free Mobile, au niveau du point d'interconnexion entre ces deux opérateurs. Si problème de dimensionnement il y a, alors pendant les phases de fort trafic, entre 18h et 21h par exemple, le nombre de signaux émis est trop important pour le lien d'interconnexion ou pour les serveurs de Free Mobile qui doivent les traiter.

Nous rappelerons que les opérateurs de téléphonie mobile ne se sont pas installés en un jour et qu'il est normal que quelques problèmes surviennent même après trois mois de fonctionnement. Par contre, si d'ici la fin de l'année, le trublion de la téléphonie mobile ne règle pas cette situation, il y a fort à parier que ses clients retourneront probablement auprès des anciens qui poseront alors moins de problème.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Denis Leclercq
Catégorie : Finances et industrie
36 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld