Le futur rachat de Dell se précise

Avec comme slogan "le pouvoir d'en faire plus", on se doute bien que Dell ne va pas faire les choses à moitié. Et quand on parle du futur, les mesures prévues semblent assez radicales.

nb_051227_Dell_logoConstructeur iconique du monde PC à travers ses gammes professionnelles, grand public et gaming via sa filiale Alienware, l'américain Dell va-t-il changer de mains ? La rumeur court déjà depuis un petit moment et semble se confirmer si l'on en croit le manifestement très bien informé Bloomberg

Citant deux sources proches du dossier, le site économique affirme que Dell aurait l'intention de se faire racheter par le fonds d'investissement américain Silver Lake. Une nouvelle loin d'être anodine dans la mesure où l'opération ferait alors sortir la société dirigée par Michael Dell du giron boursier. Par conséquent, le constructeur deviendrait alors une entreprise entièrement sous capitaux privés.

De plus et toujours selon Bloomberg, le cabinet Evercore Partners, spécialiste de ce genre d'affaires, aurait été sollicité afin de mener à bien une opération qui pourrait de facto provoquer la colère - et peut-être même des poursuites judiciaires - de la part des actionnaires de la marque. Il s'agirait donc d'ouvrir l'entreprise à d'autres propositions de rachat afin de prouver que l'offre de Silver Lake est bien la plus intéressante. Un appel d'offres pratiquement gagné d'avance, en somme. 

Et pour se montrer plus convaincant, il faudrait alors débourser plus de 15 millards de dollars pour espérer avoir une chance de s'offrir un Dell en grande difficulté et ayant déjà perdu un tiers de sa capitalisation boursière rien que sur l'année 2012. Il est donc effectivement plus qu'urgent d'écoper les soutes et de colmater les brèches avant que le bateau coule.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Michel Beck
Catégorie : Finances et industrie
5 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld