Kodak (ne) récupère (que) $525 millions de ses brevets

Le feuilleton de la vente des brevets Kodak touche à sa fin. Une opération qui aura pris plus de temps que prévu, et qui s'est avérée moins lucrative également...

logo-kodakLa nouvelle offre faite par un conglomérat mené par Apple et Google à Kodak pour le rachat d'une grande partie de ses brevets en début de mois et approchant les 500 millions de dollars n'avait semble-t-il rien donné auprès de l'ex-géant de la photographie en faillite. Mais il ne s'agissait pas d'une fausse piste puisque la somme proposée était finalement assez proche de celle acceptée par Kodak. En effet, ces brevets ont finalement été revendus pour la somme de 525 millions de dollars à deux cabinets spécialisés dans la gestion de propriétés intellectuelles, RPX Corp. et Intellectual Ventures.

Des cabinets qui protègent les intérêts d'une douzaine de grands noms de la high-tech, au registre desquels on retrouve les entreprises qui se sont toujours intéressées aux brevets de Kodak, telles que Apple, Facebook, Fujifilm, Google, HTC, Microsoft ou Samsung. Par contre, on ne sait pas si la totalité des 1.100 brevets dont souhaitait se séparer Kodak sont concernés par cet accord. Si c'est le cas, il s'agirait d'une nouvelle défaite pour Kodak, qui souhaitait initialement tirer pas moins de 2,6 milliards de dollars de la vente de ces propriétés intellectuelles, ce qui lui aurait permis de se relancer bien plus facilement.

En l'état, les 525 millions récupérés ne suffiront pas à Kodak pour régler la dette qu'il a notamment contracté auprès de la banque d'affaires Citigroup, à laquelle l'entreprise doit environ 950 millions de dollars. Une dette qui a largement participé à sa mise en faillite. En revanche, on apprend que cet accord trouvé met fin aux procès en cours opposant Kodak à certains de ses concurrents cités plus haut, et que tout devrait être réglé au plus tard au cours du premier trimestre 2013. Reste maintenant à voir si Kodak réussira à se sauver de la faillite, ou si l'entreprise finira rapidement par disparaître...

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Finances et industrie
Tags : ,
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld