Motorola Mobility licencie à Toulouse, sous l'impulsion de Google

La division de recherche et développement de Motorola Mobility à Toulouse fermera ses portes au début de l'année 2013...

Google Motorola LogoAprès la finalisation du rachat de Motorola Mobility par Google l'année dernière (dont on vient de reparler pour le projet X-Phone), le géant de Mountain View avait déjà fait savoir qu'il supprimerait près de 4.000 emplois sur l'ensemble de ses sites autour du globe. Selon les dernières informations relayées par la Dépeche du Midi, le centre de recherche et de développement de Toulouse fera aussi l'objet d'une vague de licenciements.

Ce seront 180 employés qui se verront ainsi proposer un plan social en début d'année 2013, prévoyant fort heureusement différentes mesures pour aider les salariés débarqués à rebondir le plus rapidement possible. Un salarié de Motorola Mobility de Toulouse commente : « Nous savons à peu près dans quelles conditions nous allons partir. Nous ne sommes certainement pas les plus à plaindre. D'ailleurs nous ne crions pas à la délocalisation, la situation est plus compliquée que cela puisque Google, qui a racheté Motorola en 2011, a annoncé des fermetures de sites partout dans le monde, y compris en Asie. Ils veulent se recentrer sur les Etats-Unis. Mais il faut que le grand public sache que Motorola Toulouse va disparaître. Qu'on ne l'apprenne pas au printemps, quand il n'y aura plus personne. »

Ce plan de restructuration a été annoncé en août dernier et ne concerne pas encore le site de Saclay en Ile-De-France. Google va ainsi supprimer 20% des effectifs de la société rachetée pour stopper la recherche et la production de produits jugés non rentables. Selon les derniers plans de Google, les produits grand-public vendus sous la marque Motorola sur le marché de la mobilité passeront d'une douzaine à quatre ou cinq tout au plus.

COMMENTAIRES
Lire le commentaire

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Denis Leclercq
1 commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld