20 cartes graphiques, 10 jeux, 1500 résultats...

L'arrivée de Windows Vista et les fêtes de fin d'année font que vous allez être nombreux dans les semaines à venir à vouloir acheter une nouvelle configuration. Après notre guide sur la mémoire, nous vous proposons un comparatif de 20 cartes graphiques testées dans 10 jeux sous 3 résolutions avec et sans les détails graphiques, le tout totalisant près 1500 résultats...

X1900 badgeAlors que la disponibilité des X1800 n’était effective que depuis 2 mois, ATI lançait fin janvier 2006 une révision de sa toute fraîche architecture. Car si le X1800 avait pris un gros retard, son « remplaçant » n’avait pas connu ces problèmes et attendait derrière la porte. Avec le X1900, ATI pousse un peu plus loin son concept du pipeline graphique éclaté. Nous mentionnions lors de la présentation des X1800 que les unités de textures étaient séparées de celles dédiées aux mathématiques. Leur nombre restait cependant identique : 16 de chaque côté. La répartition change sur le X1900 puisque si les unités de textures restent au nombre de 16, le nombre d’unités de calcul de Pixels Shaders est triplé. On passe de 16 à 48 et l’on en vient à se demander si ce n’est pas un peu trop.
Ce choix de répartition part selon ATI d’une constatation : les jeux modernes effectuent des traitements sur les pixels beaucoup plus complexes qu’auparavant. Au point que les opérations mathématiques prennent le pas sur celles dédiées aux textures. Ca c’est pour la théorie, car il est difficile de se baser uniquement sur les proportions d’instructions pour juger. Le temps d’exécution n’est pas identique, la gestion des textures dépendant principalement des accès mémoire (bien aidé par le concept du « ring bus »). Toujours est-il que si les X1800 pouvaient exprimer une faiblesse dans le domaine du traitement mathématique des Pixels Shaders, les X1900 devraient exceller sur ce point.
L’augmentation du nombre de pipelines fait que nos paquets de pixels (les threads) se retrouvent répartis sur un nombre d’unités plus grand. Résultat, chaque unité en traite un nombre plus petit. Plutôt que d’augmenter le nombre de threads pour garder un ratio constant avec l’utilisation des unités du X1800, ATI a préféré augmenter leur taille. Le X1900 traite désormais des paquets de 48 pixels au lieu de 16 ce qui devrait le rendre potentiellement moins efficace que le X1800 dans le traitement des branchements. Notez enfin que malgré l’ajout de 32 unités supplémentaires, le nombre de transistor n’évolue que très peu comparativement au X1800 : 63 millions de transistors en plus. Un avantage de plus des unités simplifiées.

Radeon X1900 XTX et X1900 XT 512 & 256 Mo incluses dans le test


Ce sont les deux premiers modèles présentés par ATI et l’on pourrait dire qu’il s’agit de sœurs jumelles. En effet, seules les fréquences diffèrent, et ce dans des proportions très faibles. 625 MHz pour le GPU de la XT contre 650 pour celui de la XTX, soit 4% d’augmentation. C’est un peu mieux pour les 512 Mo de mémoire GDDR3 qu’embarquent ces cartes, avec un passage de 725 à 775 MHz (soit 6,8%). Résultat, les performances des cartes sont très proches. Notez qu’une version de la XT équipée de seulement 256 Mo de mémoire à été ajoutée à la gamme X1900 à la fin de l’été 2006. Nous vérifierons les performances des trois cartes et l’impact des 256 Mo de mémoire supplémentaires.

Radeon X1900
La Radeon X1900 XTX


Radeon X1900 GT : une X1900 de plus dans le comparatif


Il faudra attendre le mois de mai pour voir arriver un modèle un peu plus abordable des X1900. Ce sera la version GT avec des fréquences un peu moins élevées, respectivement 575 et 600 MHz pour le GPU et la mémoire. De ce côté, 256 Mo de RAM avec toujours la même architecture de bus mémoire en anneau. Bien entendu, des concessions ont dû être faites : on ne retrouve que 36 unités de traitement des Pixels Shaders au lieu de 48. Pas de limitation sur la puissance géométrique, on reste à huit unités de Vertex Shaders ce qui est plutôt une très bonne chose. C’est du côté des unités de textures que la limitation est la plus sévère avec seulement 12 unités au lieu de 16. Il sera intéressant de voir si malgré tout, la X1900 GT peut rivaliser avec la X1800 XT. Notez que nous parlons ici de la seconde version des X1900 GT. Le modèle original lancé par ATI proposait des fréquences de 575 et 600 MHz. Le canadien l’a cependant remplacé par une seconde version dont les fréquences sont de 512 et 660 MHz. Dans la pratique cette seconde version est très légèrement moins rapide que la première. On gagne en contrepartie le support du HDCP (les algorithmes de protection du contenu proposés pour « encoder » le flux vidéo entre la carte graphique et l’écran).

Radeon X1900 GT
La Radeon X1900 GT


COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Hardware, Carte graphique
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld