20 cartes graphiques, 10 jeux, 1500 résultats...

L'arrivée de Windows Vista et les fêtes de fin d'année font que vous allez être nombreux dans les semaines à venir à vouloir acheter une nouvelle configuration. Après notre guide sur la mémoire, nous vous proposons un comparatif de 20 cartes graphiques testées dans 10 jeux sous 3 résolutions avec et sans les détails graphiques, le tout totalisant près 1500 résultats...

Nous activons maintenant l'anti aliasing 4x dans le jeu.

http://i.pcworld.fr/170931-trackmania.png


Même constat ici qu’à la page précédente, en 1280 les cartes Nvidia équipées de 256 Mo ont des scores plus élevés à cause, nous le pensons, d’une réduction automatique de la quantité de textures au sein du moteur de jeu.

trackmania


Une fois que l’on se place entre cartes 512 Mo, les choses sont plus logiques. L’avantage des 8800 sur la X1950 XTX est de 52% dans la configuration GTX et 17% dans la version GTS. La 7900 GTX cède la troisième place, confirmant une autre tendance que l’on a remarqué au long de nos tests : les Radeon ont un petit avantage une fois l’anti aliasing activé face aux GeForce 7.

trackmania


La 7900 GS arrive à se placer devant la X1900 XT 256 tandis que la X1650 XT ferme la marche. Les restrictions appliquées automatiquement par le moteur sont complexes à comprendre.

Comparatif 20 CG


Dans la résolution maximale, les 8800 continuent à proposer de forts gains de performances avec 56 et 18% d’avance. Nous sommes sous la barre des 50 images par seconde dans cette configuration même pour les cartes les plus haut de gamme. Il faudra dès lors réduire un peu le niveau de détail pour jouer confortablement.

trackmania


Ne perdons pas de temps sur ces scores qui selon nous n’indiquent pas grand-chose.

Niveaux de détails


A la vue des résultats assez spéciaux des cartes équipées de 256 Mo de mémoire, l'intérêt de notre graphique de niveaux de détails en est d'autant plus grand.

Image


Nous avons essayé d’optimiser au maximum la lisibilité de ce graphique mais elle reste assez complexe car elle mélange des cartes équipées de 512 et de 256 Mo de mémoire dont la charge graphique est différente. Nous nous en excusons. Le passage du niveau de détail maximal vers le niveau « PC3 low » (nous l’avons accompagné d’une diminution d’un cran du niveau d’ombres) entraine un regain de performances assez faible : 2.8% pour une 8800 GTS, 3,6% pour la X1950 XTX.
Le coût des effets de post processing (qui inclut un très joli « motion blur ») est assez élevé. La X1950 XTX le paie assez cher, 47% de ses performances, à peu près autant pour une 7900 GTX. Les deux cartes affichent d’ailleurs un profil très similaire. Le coût sur la 8800 GTS est bien plus faible : seulement 39%. La puissance en matière de pixels shaders des 8800 n’est clairement plus à démontrer.
Difficile d’expliquer le comportement des cartes 256 Mo. S’il on reste sur le coût du post processing, il n’est que de 18% par exemple sur une 7600 GT. Dans ces conditions, difficile de dire avec précision ce qu’il se passe. Nous aurions pu retirer tout simplement ce jeu pour le remplacer par un autre mais nous trouvions tout de même intéressant de vous montrer ce cas assez original.
Pour que vous puissiez vous faire une idée des différences visuelles de ces différents niveaux, voici un screenshot de ce que cela donne (cliquez pour agrandir) :

http://i.pcworld.fr/171001-niveaux-de-detail.jpg


Cliquez pour voir la différence entre les différents niveaux de détails, du plus élevé au plus faible



COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Hardware, Carte graphique
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld