PowerColor Radeon HD 5870 PCS+ : le meilleur rapport qualité/prix ?

Sapphire n'est pas le seul partenaire ATI à proposer une carte graphique dotée d'un système de refroidissement alternatif. PowerColor le fait aussi avec sa PCS+ qui utilise en outre un PCB fait maison. Que faut-il en attendre ? Réponse dans notre test...

Après la Sapphire VaporX et après avoir essayé l’Arctic Cooling Accelero Twin Turbo Plus sur une Radeon HD 5870, nous nous attaquons à une autre carte Radeon HD 5870 utilisant un système de refroidissement différent du bloc caréné d’origine. Il s’agit de la PowerColor PCS+ portant la référence AX5870 1GBD5-PPDHG. Elle vient compléter la gamme des 5870 PowerColor composée d’un modèle standard basé sur la carte de référence ATI et d’un modèle LCS doté d’un waterblock recouvrant le GPU, la mémoire et l’étage d’alimentation. Ces deux modèles « made in PowerColor » vont plus loin en proposant des fréquences légèrement revues à la hausse. En effet le GPU passe de 850 MHz à 875 MHz tandis que le giga de mémoire voit sa vitesse passer de 1200 à 1225 MHz sur la PCS+ et à 1250 MHz sur la LCS. A noter que toutes les Radeon HD 5870 de PowerColor sont livrées avec le jeu de rallye Dirt 2. Il s’agit en réalité d’un coupon permettant de le télécharger. Annoncée pour 369-379 euros, vaut-elle la peine que l’on s’y intéresse ? réponse dans notre test.

Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS

Présentation de la carte

Cette PowerColor Radeon HD 5870 PCS+ se distingue du modèle de référence ATI pas uniquement à cause de son système de refroidissement. En effet, la PCS+ utilise un PCB spécifique, plus court que les traditionnelles HD 5870. Sa longueur de 25.5 centimètres la place dès lors entre les 26.5 centimètres de la 5870 et les 24 centimètres de la 5850. On gagne un centimètre, en théorie du moins. En effet, les deux connecteurs d’alimentation ne sont plus disposés sur la tranche de la carte mais à l’arrière ! Au final, ce gain d’un centimètre est gâché par les connecteurs d’alimentation. Ceux qui espéraient une carte plus courte davantage en adéquation avec l’espace disponible dans leur boîtier en seront donc pour leur frais.

Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -02 Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -03

Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -04 Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -05

Le système de refroidissement se compose d’une coque en plastique dotée d’un ventilateur de 92 millimètres fabriqué par Power Logic. Il souffle son air sur un radiateur composé de nombreuses ailettes en aluminium traversées par quatre caloducs. Ces derniers partent de la base, bien évidemment, fabriquée en cuivre également. Le diamètre de ces heatpipes est de deux types : gros diamètre pour les caloducs intérieurs et plus petite circonférence pour les heatpipes traversant les ailettes aux deux extrémités du radiateur. Ce dissipateur est fixé au PCB via les trous entourant le GPU tandis que la coque en plastique est maintenue via deux vis situées à l’arrière de la carte et deux vis traversant l’équerre PCI. On notera que le système de la PCS+ évacue son air chaud via la petite grille percée dans cette même équerre.

Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -06 Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -07 Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -10

Une fois la carte mise à nu, on découvre un radiateur en aluminium fixé à la carte. Il est chargé de dissiper la chaleur de l’étage d’alimentation, ce qui est une très bonne initiative. Par contre les puces mémoire ne sont pas directement refroidies car elles n’entrent en contact avec aucun radiateur. Ce n'est pas grave en soi mais cela pourrait limiter certaine tentatives d'overclocking.

Sur le PCB, deux choses nous ont étonnés : un condensateur et le connecteur PWM du ventilateur, tous deux montés en biais, comme s'ils avaient été mal montés. Des photos du PCB de cartes testées par des confrères présentaient les mêmes symptômes. PowerColor nous a confirmé que c'est normal malgré que les lignes blanches du PCB laissent penser le contraire. Soit.

Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -09

Performances de refroidissement et nuisances sonores

Nous avons utilisé une configuration installée dans le boîtier Lian Li PC-7F. Nous l’avons choisi car c’est un boîtier moyen tour au refroidissement basique et classique avec un 140 millimètres à l’avant en aspiration et un 120 millimètres à l’arrière en extraction. Il est dépourvu de tout autre ventilateur ou de grille d’évacuation de l’air, ce qui en fait un candidat idéal permettant de mieux maîtriser le flux d’air. La configuration installée est la suivante :

  • Boîtier Lian Li PC-7F
  • Carte mère Asus Striker II NSE (Nvidia nForce 780i SLI)
  • Processeur Intel Core 2 Duo E8500 (3 GHz)
  • 2x1024 Mo de DDR3-1333 Corsair
  • Dissipateur Noctua NH-U12P refroidis par 2x120 mm Noctua NF-P12
  • Alimentation Seasonic M12 650 watts
  • Disque dur Samsung 250 Go
  • Rhéobus Scythe Kaze Master Ace 5.25

Nous avons recours au rhéobus Scythe pour contrôler les quatre ventilateurs, les deux du dissipateur Noctua et les deux ventilateurs de boîtiers. Ces ventilateurs sont réglés sur 1000 tours/minute pour les trois 120 millimètres et 650 tours/minute pour le 140 millimètres frontal. Ces réglages effectués, nous relevons les températures en laissant la carte graphique au repos, sans activité sous le système d’exploitation, Windows Vista SP1 en l’occurrence. Après les mesures en idle, nous effectuons les mêmes relevés après une session de 45 minutes du test GPU de OCCT, stressant particulièrement les cartes graphiques. Nous faisons également tourner Crysis en boucle pour simuler une situation plus réaliste, lors d'un jeu.

pcs

A noter que GPU-Z ne donnait pas autant d'informations que pour les cartes basées sur le design de référence. PowerColor utilisant un PCM "maison", les informations ne sont pas disponibles de la même manière. C'est ce qui explique les informations manquantes dans la colone de la PCS+.

En idle, la PowerColor offre un refroidissement du même niveau que la Vapor-X tandis que les nuisances sonores sont très proches.

En pleine charge sous OCCT, la PCS+ est moins performante que la VaporX et que l'Arctic Cooling Accelero Twin Turbo Pro. La PCS+ permet tout de même de gagner 8 degrés par rapport au modèle de référence ATI. Au niveau des nuisances sonores, avantage à la PowerColor moins bruyante que la Sapphire et la carte ATI de référence mais audible néanmoins. De ce côté là, l'Arctic Cooling reste le maître incontesté.

Sous Crysis, la PowerColor est moins performante que l'Accelero et la Sapphire au niveau du refroidissement. On reste cependant à une température moins élevée que la carte de référence. Au niveau des nuisances sonores, la PCS+ est plus discrète que la Sapphire et que la carte ATI, ce qui peut au passage expliquer pourquoi la Sapphire refroidit mieux. Mais comme lors du test OCCT, c'est l'Arctic Cooling qui reste la solution la plus discrète.

Conclusion

Test-Powercolor-Radeon-Hd-5870-PCS -05Tout comme la Sapphire Radeon HD 5870 Vapor-X, la PowerColor a des arguments intéressants à faire valoir par rapport aux Radeons arborant le design de référence. Toutes deux sont overclockées légèrement avec une augmentation moins importante de la mémoire pour la Powercolor cependant. Ensuite elles utilisent un système de refroidissement plus efficace que celui de la Radeon standard. Au niveau des nuisances sonores, avantage à la PCS+ de PowerColor moins bruyante que la Sapphire et que le design de référence. Un autre avantage aurait pu être le PCB un peu plus court sur la PCS+ mais la présence des deux connecteurs d'alimentation à l'arrière du PCB ruine cet effort. Enfin, la qualité perçue est moins bonne sur la PowerColor que sur la Sapphire, qui il faut l'avouer est à un haut niveau. Enfin parlons prix : 369 à 379 euros pour la PowerColor PCS+, soit un prix intéressant pour une carte overclockée eu égard aux tarifs des 5870 de base et de la Sapphire affichée à 390 euros. Bref, la PowerColor PCS+ est clairement une réussite, pour autant que vous la dénichiez vu qu'elle semble plutôt difficile à trouver en ce moment...

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Stéphane Charpentier
Catégorie : Hardware, Carte graphique
9 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld