Test : AMD Radeon HD 7970

AMD dégaine le premier son GPU haut-de-gamme gravé en 28 nm. Il équipe cette Radeon HD 7970, qui sera lancée le 9 janvier prochain. Faut-il commencer à économiser ses euros pour se la payer dès sa sortie ?

Après des tonnes de rumeurs, quelques reports et de longs mois d'attente, la première carte embarquant un processeur graphique gravé en 28 nm s'est enfin frayée un chemin jusqu'à la rédaction. Une Radeon HD 7970 qui représente le haut-de-gamme de cette nouvelle génération de cartes graphiques chez AMD, avec un GPU au nom de code qui laisse rêveur, Tahiti. Avec un embargo avancé au dernier moment, pas le temps pour nous d'aller nous dorer la pilule à Bora-Bora, surtout que nous avons joué de malchance (écran 30'' indisponible, GTX 580 qui nous claque dans les doigts au pire moment, refonte en cours du protocole de test, etc.) avec la HD 7970, ce qui explique que nous ne vous en proposons pas un test aussi complet que d'habitude, limité à quelques mesures, jeux et cartes. De quoi toutefois se faire une bonne idée des capacités de ce GPU « new-gen », tout en vous détaillant ce qu'il faut retenir de ce lancement. D'ailleurs, comptez sur nous pour qu'une fois le nouveau protocole totalement en place, cette Radeon HD 7970 (et un maximum d'autres cartes) repasse par le banc de test pour approfondir ces résultats.

Aloha Tahiti

Mais revenons au point de départ : l'architecture de cette nouvelle carte graphique signée AMD. Elle intègre avec les autres GPU à 28 nm (Pitcairn et Verde sur lesquels nous reviendrons plus tard) la famille Southern Islands chez AMD. La nouvelle architecture baptisée GCN (pour Graphics Core Next) intègre donc un processeur à 28 nm, est compatible PCI Express Gen3, autorise des fonctions avancées de gestion de l'énergie, gère l'EyeFinity 2.0 pour le jeu sur plusieurs écrans (et en 3D), sans oublier de proposer des performances accrues sur l'accélération matérielle en GPGPU. Cette Radeon HD 7970 compte un total de plus de 4,3 milliards de transistors dans un cœur cadencé à 925 MHz. Mais aussi 2048 processeurs de flux et 128 unités de texture, 3 Go de GDDR5 à 1375 MHz sur un bus mémoire 384 bits (5,5 Gbps), le tout pour une consommation typique annoncée de 210W (3W minimum en idle et 300W maximum en charge).

AMD Radeon HD 7970 (3).JPG AMD Radeon HD 7970 (5).JPG

AMD Radeon HD 7970 (2).JPG AMD Radeon HD 7970 (7).JPG AMD Radeon HD 7970 (9).JPG AMD Radeon HD 7970 (11).JPG

Son bracket compte un port DVI, un HDMI et deux mini-DisplayPort, pour gérer un total de 6 écrans au total grâce aux hubs sur mini-DP pour EyeFinity qui vont bien. Mieux, AMD assure qu'à partir de l'été 2012 nous trouveront des adaptateurs pour mini-DP qui permettront de gérer jusqu'à quatre écrans 1080p depuis une seule sortie DisplayPort 1.2. En espérant que les adaptateurs soient à l'heure, et que les pilotes suivent. Aussi, la sortie HDMI de la carte supporte le 3 GHz et améliore les choses pour la 3D. Limité à 24 Hz par œil sur le HDMI 1.4a, le port HDMI de la HD 7970 autorise jusqu'à 60 Hz par œil, et donc une exploitation plus intéressante des dalles 120 Hz des écrans 3D stéréoscopiques. Enfin, une seule connectique sera nécessaire avec les HD 7900 pour la très haute-définition en 4K. Ces connectiques sont regroupées sur un slot unique, ce qui a l'avantage de laisser un slot complet aux ouïes d'aération et offrir aux overclockeurs et autres fabricants de solutions de refroidissement alternatives un champ de possibilités intéressantes. Autre point à ne pas négliger, toutes les boîtes de Radeon HD 7970 incluront un adaptateur HDMI vers DVI et des dongles pour l'Active mini-DP. L'alimentation de cette carte se fait via deux connecteurs PCIe, un premier de 8 pins et un second de 6 pins.

Une bête de course capable de se faire oublier au ralenti

AMD Radeon HD 7970 (14).JPGPhysiquement, la carte troque le vieillissant et très carré dissipateur de la génération HD 6900 contre un système – toujours à chambre à vapeur – beaucoup plus racé qui rappelle les lignes d'une voiture de course. Sur ce modèle de référence (28 cm de long pour 1025 grammes), AMD explique avoir retravaillé son ventilateur et les pâles de celui-ci. Plus large et plus efficace en matière de flux d'air, il améliore selon le constructeur les qualités de refroidissement de la carte et ses nuisances sonores. Des mesures sur lesquelles nous avons fait l'impasse pour le moment mais sur lesquelles nous ne manquerons pas de revenir à terme. On peut toutefois dire qu'en idle, la carte se fait oublier alors qu'en charge, elle est audible et se met à souffler plutôt pas mal.

A l'opposé du connecteur PCIe, on retrouve le petit switch qui permet de passer d'un BIOS non protégé autorisant les modifications de fréquences à un second qui, protégé, garde au chaud les paramètres d'usine en cas de « flashage » malheureux et autres problèmes. Ce que nous dit AMD, entre les lignes, c'est que sa Radeon HD 7970 peut compter sur son GPU à 28 nm au TDP logiquement réduit pour encaisser sans problème les montées en fréquence. Le fabricant allant même jusqu'à certifier la possibilité de passer la barre d'1 GHz au cœur avec le système de refroidissement du modèle de référence « et même au delà ». On peut donc compter que les fabricants adeptes de l'overclocking d'usine pour se faire plaisir à terme avec leurs ventirads maison.

AMD Radeon HD 7970 Vs 6970 (3).JPG AMD Radeon HD 7970 Vs 6970 (2).JPG

AMD Radeon HD 7970 Vs 6970 (4).JPG AMD Radeon HD 7970 Vs 6970 (6).JPG AMD Radeon HD 7970 Vs 6970 (7).JPG AMD Radeon HD 7970 Vs 6970 (5).JPG

Radeon HD 7970 Vs Radeon HD 6970, mensurations identiques

AMD qui vante deux principales « nouvelles » technologies, l'une pour le jeu, l'autre pour la bureautique. PowerTune, pour permettre à la carte d'exploiter au maximum la puissance de calcul disponible, et ZeroCore pour ramener la consommation de la carte sous les 3W lorsque la machine n'affiche rien d'autre que le bureau de Windows et autres pages fixes. C'est bien mieux que sur les GPU en 55 nm qui consommaient 90W en idle à la mi-2008, ou ceux en 40 nm de la génération précédente qui peinaient à descendre à 20W lorsqu'ils n'étaient pas sollicités. Une technologie ZeroCore qui marche aussi – et c'est une bonne nouvelle ! – sur les configurations en CrossFire, embarquant plusieurs cartes graphiques. Si bien qu'en idle, sur une config' à quatre cartes, une seule continuera à être réellement alimentée, les trois autres cartes se mettant en hibernation et leurs ventilateurs allant jusqu'à cesser de tourner (ce que l'on a pu constater démo à l'appui).

Nouvelle architecture, nouvelles fonctions

Sans rentrer dans les détails très complexes de l'architecture, signalons qu'avec cette nouvelle génération de cartes, AMD a souhaité mettre l'accent sur la consommation et les performances pures, notamment en multi-tâches. Mais la firme en profite également pour arrêter les jeux d'instruction VLIW au profit d'un système cumulant Vector Units et Scalar Co-Processor, avec un module programmable de distribution des instructions. Chaque unité de calcul peut dès lors exécuter des instructions depuis plusieurs kernels à la fois, augmentant par ailleurs les instructions par horloge au mm². Une nouvelle architecture qui, selon AMD, rend plus accessible la compilation et les optimisations par rapport au VLIW4, simplifie toutes les étapes de la création (notamment l'analyse et le debug), fluidifie la chaîne de développement, est bien plus flexible pour les applications de calcul massif hors du jeu vidéo, en plus d'offrir une stabilité accrue dans les performances hors optimisations, et donc des résultats plus facile à prévoir. Côté jeux, AMD insiste sur la meilleure gestion de la tessellation avec cette nouvelle génération de carte, permettant par exemple – selon ses propres mesures – à la HD 7970 d'être 82% plus rapide sur le facteur tessellation isolé qu'une HD 6970 dans un jeu comme Crysis 2.

AMD Radeon HD 7900 GCN Architecture (1).PNG AMD Radeon HD 7970 Comparison.PNG

D'autres nouvelles fonctions viennent compléter l'offre d'AMD, comme une gestion avancée de l'audio via les DisplayPort et le HDMI de la carte graphique vers les différents affichages d'une configuration EyeFinity à plusieurs écrans. A ce jour, les GPU ne supportaient qu'une seul flux audio à la fois et désormais jusqu'à trois flux audio différents peuvent être pris en charge. Pour quoi faire ? Cela peut par exemple être utile dans le cadre d'une salle de visioconférence consacrant un écran et un flux audio à chaque intervenant d'une discussion. Aussi, dans le cadre d'une installation multi-pièces, on peut imaginer qu'un ordinateur gère son et image directement sur l'écran posé sur le bureau, mais également dans une pièce voisine avec écran et haut-parleurs raccordés en HDMI, puis dans une troisième pièce plus lointaine via le Wireless Display. Pas des installations courantes, bien entendu, mais AMD fait l'effort de profiter des performances de ses nouvelles cartes graphiques pour proposer de nouveaux usages. Et avant de passer aux tests, précisons que AMD certifie sa nouvelle génération de cartes graphiques comme compatible avec Windows 8 (un driver sera développé pour la bêta de l'OS de Microsoft), et DirectX 11.1.

Benchmarks, où se place la Radeon HD 7970 ?

Configuration de test :
Processeur : Intel Core i7 880 à 3,07 GHz
Carte mère : Gigabyte P55-UD5
Ventirad : Noctua NH-C14
RAM : Corsair 2 x 4 Go DDR3 1600 MHz
Stockage : SSD OCZ Agility 3 240 Go
Alimentation : Seasonic 1000W 80 Plus Platinum
Moniteur : Asus LCD VG278 27" 1920x1080 pixels
OS : Windows 7 Ultimate 64 bits

Pilotes Nvidia : 285.62 WHQL
Pilotes AMD : Catalyst beta 8.921.2-111215a

Battlefield 3

Afin de pousser les cartes dans leurs derniers retranchements nous avons lancé Battlefield 3 sur la mission solo "Soulèvement" - le jeu ne possédant pas de benchmark intégré - avec tous les paramètres au maximum (mode ultra, AA 4x MSAA) en désactivant la synchronisation verticale puis en les passant en mode élevé avec désactivation de l'antialisasing.

graph-radeonhd7970-battlefield3-dx11-1920x1080

Batman Arkham City

Impossible de ne pas essayer les cartes sous Batman : Arkham City, le nouveau volet conçu par Rocksteady. Le jeu possédant un outil de benchmark intégré cumulant plusieurs scènes mettant à contribution les cartes aussi bien en physique qu'en tessellation, etc. C'est le seul test qui ne met pas à son avantage la HD 7970, ce qui peut s'expliquer par un manque d'optimisation des pilotes de test en bêta fournis par AMD alors que le jeu - sponso Nvidia - bénéficie d'un traitement soigné de la part des derniers drivers des GeForce. Aussi, le patch DirectX 11 n'est visiblement pas encore au point, même si cela se passe mieux sur Windows 64 bit que sur la version 32 bit.

graph-radeonhd7970-batmanac-dx11-1920x1080

Crysis 2

Le CryEngine 3 de Crysis 2 est parfait pour tester les cartes graphiques. Le test se déroule sur une scène de TimeSquare, d'abord sans anti-aliasing puis avec et toutes les options graphiques activées au maximum.

graph-radeonhd7970-crysis2-dx11-1920x1080

Récapitulatif des performances

Sans surprise, cette Radeon HD 7970 se démarque des cartes mono-GPU testées ici et reste à quelques longueures de l'extravagante GTX 590 bi-GPU (et donc de la Radeon HD 6990 également) tout en permettant de gagner en moyenne 39% par rapport à la HD 6970 de la précédente génération de Radeon. C'est beaucoup ! La mise en base 100 des résultats de test serait bien sûr plus parlante sur une batterie de benchmarks plus nombreux, et nous ne manquerons pas recalculer tout cela une fois toutes nos cartes graphiques repassées par le protocole de test.

graph-radeonhd7970-recap-performances

Consommation

Rapide test de consommation de notre configuration de test à l'aide d'un Wattmètre. On constate que les promesses d'AMD ne sont pas veines et que l'alliance du 28 nm à une technologie ZeroCore fonctionnelle permettent à la HD 7970 d'être la carte la plus économe en énergie en idle, même si celle-ci va consommer un peu plus qu'une HD 6970 de la génération précédente à pleine charge.

Graph-conso-radeonhd7970-v2

La carte à acheter si on a les sous ?

Compte-tenu des difficultés rencontrées pour tester plus en profondeur cette Radeon HD 7970, nous avons dû nous résigner à nous limiter à trois jeux récents (Crysis 2, Battlefield 3 et Batman : Arkham City) en 1080p sur quatre cartes. Nous aurions aimé pouvoir comparer celle-ci à la carte mono-GPU la plus puissante de la génération précédente chez le concurrent Nvidia (la GeForce GTX 580), mais devons nous contenter de la GTX 570 et de la Radeon HD 6970 pour comparaison, auxquelles nous avons ajouté la GTX 590 en bi-GPU. Sachant que, globalement, dans les récapitulatifs de performances du précédent protocole de test, la GTX 580 était en moyenne 13% plus rapide que la Radeon HD 6970 et 12% plus rapide qu'une GTX 570, on peut sans mal en déduire que cette Radeon HD 7970 sera la carte mono-GPU la plus rapide lors de sa sortie le 9 janvier.

AMD Radeon HD 7970 (10).JPGDes efforts constatés sur la consommation, une acoustique améliorée mais encore perfectible, des performances globales de haut niveau, pas de doute, avec son GPU gravé à 28 nm et sa nouvelle architecture, AMD lance la nouvelle génération de cartes graphiques avec les honneurs. Reste toutefois à débattre du prix de cette Radeon HD 7970, qui sera lancée sur le marché à 499€ en boutiques. Un positionnement tarifaire lui aussi indéniablement haut-de-gamme, qui la réserve aux joueurs les plus fortunés dont les configurations (et notamment du côté de l'affichage) permettent de réellement en tirer partie. Reste toutefois que l'on constate que la sortie des derniers gros jeux de cette fin d'année change un peu la donne sur le marché et renforce l'intérêt des GPU les plus rapides. En effet, exploitant au maximum les technologies liées au DirectX 11 et les effets les plus gourmands en ressources comme la tessellation, la physique et les particules, ces jeux nécessitent une carte graphique solide pour être joués dans la meilleure des qualités et avec toutes les options poussées à bloc. C'est dans ces conditions que la Radeon HD 7970 donne le meilleur d'elle-même.

Mérite-t-elle pour autant un tel investissement ? Environ 150€ plus chère qu'une Radeon HD 6970 2 Go, et « seulement » 30€ plus chère que les GTX 580 1,5 Go de référence, on doit malheureusement reconnaître que compte-tenu des performances, AMD pouvait difficilement casser le marché (et notamment le sien) en proposant sa nouvelle carte graphique à un tarif inférieur. Les cartes bi-GPU restant trop énergivores, bruyantes, démesurées et chères (620€ une HD 6990, 690€ une GTX 590) pour valoir le coup, on peut dire que cette Radeon HD 7970 est une valeur sûre pour qui cherche une excellente carte haut-de-gamme en 28 nm. Reste que ce n'est pas elle qui offre le meilleur ratio performances/prix et si pour le moment les GTX 570, Radeon HD 6950, voire GTX 560 Ti sont les cartes hautes performances les plus accessibles en magasins, il faudra attendre de voir comment se positionnent les autres références de la famille HD 7000 chez AMD pour tirer tout cela au clair.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Laurent Lammens
Catégorie : Hardware, Carte graphique
Tags : ,
27 commentaires
EN SAVOIR PLUS
AMD
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld