eBooks pirates : une plaque tournante fermée

Une énorme librairie en ligne pirate vient d'être fermée par la justice. Ses administrateurs vont être jugés.

GoogleBooksLogoLes ayants-droit du marché du livre continuent à mener bataille contre les eBooks pirates qui, avec la grosse vague d'achats de liseuses électroniques de la fin d'année 2011, sont de plus en plus échangés et téléchargés. Ainsi, on apprend qu'une coalition internationale d'éditeurs vient d'obtenir la fermeture des sites library.nu et ifile.it au terme de sept mois d'enquête.

Le premier de ces sites est accusé d'avoir mis à disposition plus de 400.000 ouvrages numériques pirates en s'appuyant sur le service d'hébergement du second (ifile.it proposant aussi des films, de la musique et des jeux vidéo). Ces deux sites étaient installés en Irlande, mais leur démantèlement a été difficile pour les autorités puisque leurs administrateurs s'étaient cachés derrière le nom de vraies sociétés, en changeant régulièrement d'identité.

La plainte déposée et le rapport d'accusation font état de 8 millions d'euros annuels générés par le piratage des livres numériques sur cette plateforme. On ne parle pas du manque à gagner pour les éditeurs, qui serait bien plus important, mais bien des sommes générées par les publicités, les abonnements premium et même les dons, library.nu se présentant comme une bibliothèque virtuelle tout à fait légale en encourageant ses utilisateurs à participer à son développement.

Les administrateurs de ces sites sont reconnus d'avoir eux même mis à disposition des fichiers illégaux, et ne pourront donc pas se cacher au tribunal derrière un simple rôle d'agrégateur ou d'hébergeur. Ils seront ainsi poursuivis pour violation du droit d'auteur.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : High-Tech, Livre numérique
11 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld