Sony abandonne le marché nord-américain des liseuses électroniques

Première victime majeure de l'impitoyable guerre des liseuses, Sony jette l'éponge sur le marché nord-américain, laissant ses clients américains et canadiens aux mains du concurrent Kobo.

Longtemps précurseur sur le marché de la liseuse électronique, Sony a fini par se retrouver en queue de peloton suite à diverses erreurs stratégiques dont la plus lourde reste sans doute le refus d'intégration d'un système d'éclairage au sein de ses (onéreux) appareils. Une bévue qui semble se payer cash, puisque le constructeur annonce maintenant son retrait pur et simple du marché nord-américain des e-readers

L'information émane de la société elle-même, par la voix de sa porte-parole Maya Wasserman. De plus, la société a déjà mis en place une FAQ afin de répondre aux questions des utilisateurs américains et canadiens de son Reader Store, dont la fermeture est prévue pour le 20 mars prochain. Pas forcément trop lésés, les clients de Sony verront leur contenu transféré chez le concurrent Kobo, s'ils le souhaitent, et pourront utiliser le reste de leur crédit sur la plateforme concurrente.

Toutefois, certains problèmes demeurent et les clients Sony ne pourront récupérer les surlignages, annotations et autres marque-pages effectués dans leurs livres et ensuite sauvegardés sur le Reader Store. Enfin, quelques (rares) titres possédés par certains lecteurs pourraient ne pas être disponibles sur la plateforme numérique de Kobo. Dans ces cas là, les ouvrages pourront toujours être récupéré sur le service de Sony, cette fois jusqu'au 30 avril 2014. 

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Michel Beck
Catégorie : High-Tech, Livre numérique
2 commentaires
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld