Test : Cybook Orizon, la liseuse numérique tactile française

Bookeen, précurseur et concepteur français de livres électroniques, propose avec le Cybook Orizon un modèle perfectionné. Ecran tactile, WiFi, lecteur de cartes et design sobre, est-il pour autant agréable à utiliser ? Et que vaut-il par rapport au Kindle 4 d’Amazon sorti récemment à petit prix ? Verdict.

Il faut savoir que Bookeen a été l'un des pionniers du livre électronique made in France, ses deux fondateurs ont participé à l’aventure du livre numérique chez Cytale dès 1998 avant de créer leur propre société, Bookeen, en 2003. Le Cybook Orizon fait ainsi partie, avec le Gen3 et l’Opus, d’une gamme d’eBooks fruit de leur expérience acquise tout au long de ces années. Mais avec la concurrence qui sévit ces dernières années sur le marché de la lecture numérique avec le Fnacbook, les eReaders de Sony ou encore le Kindle d’Amazon, comment se démarque cette liseuse "made in France" ?

Élégance et technologie

Au sortir de la boite et dès sa prise en main le Cybook Orizon fait bonne impression, il est compact, mince, léger (7,6 mm d’épaisseur pour 245 grammes) et sa finition est soignée, les matériaux utilisés étant de bonne facture : plastique noir pailleté en façade, blanc glossy à l’arrière et gris métallisé sur le pourtour arrière et le bouton multidirectionnel avant. L’assemblage est de qualité, on ne ressent aucun jeu ni grincement désagréable, le produit est bien fini et l’impression de fiabilité est présente. L’eBook est fourni avec un câble USB 2.0 et une housse de protection en néoprène noir qui est d’ailleurs trop bien dissimulée avec le guide d’utilisation dans la fente située sur la tranche supérieure de la boite (nous étions passés à côté au déballage...).

test-bookeen-cybook-orizon-05

Pour le reste, ce modèle est doté d’un écran tactile multitouch de 6 pouces à technologie Sipix ePaper (résolution de 600 x 800 pixels, 167 dpi en 16 niveaux de gris), de 2 Go de mémoire de stockage interne (entre 1500 et 2000 eBooks) extensible jusqu’à 10 Go grâce au lecteur de carte microSDHC intégré, du Wifi 802.11 b/g/n, du Bluetooth 2.1 et d’une batterie Lithium-Polymère rechargeable. Cette liseuse a donc a priori tout pour plaire, voyons si son utilisation est aussi agréable que sa fiche technique est garnie.

test-bookeen-cybook-orizon-01     test-bookeen-cybook-orizon-04     test-bookeen-cybook-orizon-03     test-bookeen-cybook-orizon-02

L’écran tactile futile ou utile ?

Avec les nouvelles habitudes d’utilisation des écrans tactiles équipant nos smartphones et tablettes il est parfois frustrant de toucher un écran de livre électronique et de voir qu’il ne se passe... rien ! C’est devenu tellement naturel que ce manque est devenu un défaut surtout lorsqu’il faut taper du texte ou valider une option. Et force est de constater que sur une liseuse il est bien agréable de bénéficier du tactile même si cela ne joue pas directement sur le confort de lecture. Attention cependant, ne vous attendez pas à avoir une réactivité digne d’un smartphone ou d’une tablette tactile. Le temps de réponse est relativement lent, comptez une bonne seconde avant que l’action ne soit prise en compte. Ainsi le changement de page en glissant le doigt vers la droite ou la gauche, le réglage de la taille de police en écartant ou rapprochant deux doigts et l’apparition du menu en tapotant le coin inférieur gauche de l’écran, tout cela est possible mais ne se fait pas instantanément, il faut se montrer patient. Il est toutefois dommage que l’on ne puisse pas passer les pages juste en tapotant le doigt sur le bord gauche ou droit de l’écran ce qui aurait eu le mérite de faciliter encore plus la lecture. La navigation au sein d’un ouvrage est par contre grandement facilité par l’accès direct au chapitrage en tapotant le haut de l’écran et l’accès direct à un page donnée s’effectue lui en tapotant le bas de l’écran et en saisissant le numéro de la page à atteindre, pratique !

test-bookeen-cybook-orizon-06     test-bookeen-cybook-orizon-08     test-bookeen-cybook-orizon-09     test-bookeen-cybook-orizon-07

Quel plaisir de pouvoir toucher l'écran pour valider une option...

Malheureusement la présence du tactile apporte avec elle la disparition de deux boutons physiques pourtant indispensables et bien pratiques sur une liseuse : les touches « accueil » et « retour ». Il est bien évidemment possible d’y accéder par le biais du menu mais cela demande deux manipulations, l’une pour faire apparaitre le menu et l’autre pour sélectionner l’option adéquate. On a vu plus pratique et ergonomique. En ce qui concerne la qualité de l’écran et par rapport au Kindle 4 testé récemment - qui était très bon rappelons-le -, celui-ci est moins qualitatif, l’affichage des caractères est net mais le rendu est terne car moins contrasté, le fond de la page tirant davantage vers le gris moyen que vers le gris clair. Mais rien de dramatique pour autant, la lecture se fait tout de même sans problème et l’on ne déplore aucune fatigue visuelle même après plusieurs heures les yeux rivés sur l’écran.

Fonctionnalités et utilisation

La Cybook Orizon est une liseuse particulièrement agréable à utiliser, sa page d’accueil est claire et bien présentée, elle se divise en 3 gros onglets avec de haut en bas « Lecture en cours », « Bibliothèque », « Internet » et au-dessous se trouve l’accès au menu des réglages et l’indicateur visuel de batterie. Grâce au tactile, les manipulations se font instinctivement en touchant ou en glissant le doigt sur les différentes zones pour sélectionner l’option souhaitée. Le reader est livré avec 150 ouvrages préchargés dans la bibliothèque dont 30 en français (des classiques de la littérature libres de droit) et donc utilisable d’emblée. La lecture d’un ouvrage s’effectue dans de bonnes conditions, le changement de page est rapide que ce soit par le tactile ou à l’aide du bouton multidirectionnel et le menu d’option en cours de lecture (taille du texte, sélection de la police de caractère, annotations, mode nuit, texte en gras, etc.) est concis et complet. L’absence d’un dictionnaire est par contre regrettable, la fonction disponible sur le Kindle 4 d’Amazon et qui affiche la définition d’un mot automatiquement en le sélectionnant est un plus indéniable. La présence d’un accéléromètre est appréciable même si celui-ci est un poil sensible, il est heureusement facilement désactivable dans le menu réglages.

test-bookeen-cybook-orizon-11     test-bookeen-cybook-orizon-10

L’Ebook Store de Bookeen accessible par le WiFi intégré n’est pas des plus fournis contrairement au Kindle Store, mais l’Orizon supportant les formats ePub et PDF avec et sans DRM, cela lui ouvre l’accès à un vaste catalogue d’ouvrages gratuits et payants (Fnac, ePagine, Feedbooks, ebooksgratuits .com, Gallica, eyrolles, etc.). Le navigateur web intégré peut éventuellement servir à télécharger directement des eBooks gratuits en se rendant sur des sites spécialisés si leur affichage ne le fait pas ramer ou planter, son fonctionnement étant quelque peu erratique et plus à l’aise avec des sites « light » en contenus graphiques tels Google ou Wikipédia. La durée de vie de la batterie est estimée à 3 semaines à pleine charge et fait le plein d’énergie en se branchant sur le port USB d’un ordinateur ou sur le secteur grâce à un adaptateur non fourni. L’utilisation de la liseuse, lorsqu’elle se recharge, n’est par contre pas possible même en éjectant le périphérique dans Windows comme avec le Kindle 4. L’écran affiche la photo d’un câble USB signifiant que la batterie fait le plein, que le transfert de données est possible mais impossible d’avoir accès à la page d’accueil et donc aux ouvrages pour s’adonner à un peu de lecture en attendant que l’opération de recharge se termine.

Au final que retiendrons-nous de cette Orizon ? C’est une bonne liseuse, légère, élégante et plaisante à utiliser malgré quelques petites fausses notes au niveau de l’ergonomie, mais rien de rédhibitoire. La prise en charge des formats les plus répandus dans l’édition numérique, sa connectivité WiFi et surtout son écran tactile (certes un peu terne) font de ce modèle un bon choix pour qui souhaite se lancer dans la lecture électronique. Et vu que l’on trouve actuellement cette liseuse aux alentours de 130€, il serait dommage de passer à côté. Mais si le tactile ne vous intéresse pas du tout, pour 30€ de moins vous pouvez vous offrir un kindle 4 qui est tout aussi performant et offre de surcroit un écran e-Ink de très bonne qualité, sans compter l'écosystème Amazon difficile à concurrencer pour l'achat de bouquins numériques.

LE VERDICT

Les plus
  • Ecran tactile
  • Design & finesse
  • Lecteur MicroSDHC
  • Accéléromètre
  • ePub et PDF protégés supportés
  • 150 ouvrages préchargés
Les moins
  • Affichage terne
  • Ergonomie perfectible
  • Pas de 3G
  • Pas de dictionnaire intégré
  • Pas de touche physique accueil ou retour

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Laurent Lammens
Catégorie : High-Tech, Livre numérique
8 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld