Test : Cybook Odyssey de Bookeen

La société française Bookeen propose depuis quelques semaines son nouveau lecteur de livres électroniques, le Cybook Odyssey. Doté des dernières technologies en vigueur comme un écran tactile véloce et une connectivité WiFi, elle a tout pour plaire. Mais ses concurrentes proposant les mêmes caractéristiques techniques, comment se démarque-t-elle ?

Le packaging du Cybook Odyssey est très réussi, aux dimensions d'un "vrai" bouquin épais avec sa couverture et la tranche droite imitant les nombreuses pages d'un livre. Le contenu est plutôt restreint puisque avec la liseuse numérique ne sont livrés en tout et pour tout qu'un câble mini-USB vers USB - permettant le transfert de fichiers ainsi que la recharge de la batterie via un ordinateur - et un manuel en papier très succinct (une version plus détaillée du mode d'emploi est consultable directement dans l'appareil).

On aurait apprécié y trouver une housse de protection pour transporter l'appareil sans l'abimer, une chiffonnette en microfibres pour nettoyer l'écran tactile et un adaptateur secteur USB mais il faudra malheureusement passer par la case accessoires et porte-monnaie pour les acquérir. Le design du Cybook Odyssey est particulièrement réussi, il est compact, fin, élégant, sobre et léger (dimensions de 166x120x9mm pour 195 grammes).

test-cybook-odyssey-01

Tout de noir vêtu, il est légèrement courbé sur les côtés, ses tranches sont biseautées et sa prise en main est très agréable, la qualité d'assemblage des différents matériaux est parfaite et ne souffre d'aucun jeu ou grincement. L'arrière est constitué d'un pourtour en plastique mat à l'aspect caoutchouté, lisse et doux, le dos est constitué d'aluminium brossé sur lequel est apposé le logo blanc de Bookeen. A l'avant se trouve juste un bouton circulaire ainsi que deux gâchettes sur les bords gauche et droit afin de tourner les pages en cliquant dessus sans avoir à utiliser l'écran tactile, bien vu, c'est une des seules liseuses tactiles à proposer ce choix judicieux. Sur la tranche inférieure se trouve la connectique composée d'une prise jack 3,5 mm stéréo pour brancher un casque audio, le port mini USB, le lecteur de carte microSDHC (jusqu'à 32 Go soit 32.000 ouvrages) pour étendre la mémoire interne de l'appareil d'une capacité de 2 Go (équivalent  à 2000 livres) mais également l'interrupteur à glissière d'alimentation/veille, pas très accessible, il est peu pratique à utiliser et semble fragile.

test-cybook-odyssey-02     test-cybook-odyssey-03     test-cybook-odyssey-05

La tranche supérieure arbore deux témoins lumineux à LEDs, celui de gauche indique le chargement de l'appareil (orange/vert) et celui de droite indique l'activité de l'appareil (bleu) à chaque appui sur l'écran tactile ou accès aux fichiers. L'écran de 6" utilise la technologie maintes fois éprouvée E-Ink Pearl, il est tactile, capacitif et multitouch (définition de 600 x 800 en 16 niveaux de gris - 167 dpi), Bookeen y a rajouté sa patte en le dotant en plus de sa technologie HSIS (High Speed Ink System) qui, associée au processeur ARM Cortex A8 TI OMAP3611 à 800 Mhz et à 128 Mo de RAM, permet d'accélérer l'affichage des bulles d'encre et - nous le verrons plus tard - de bénéficier ainsi d'un rafraichissement des pages quasi immédiat. L'appareil est équipé d'une batterie de 1650 mAh lui assurant une autonomie de l'ordre de 25.000 pages tournées ou trois à quatre semaines d'utilisation à plein, une charge complète s'effectuant en quatre-cinq heures par le port USB d'un PC.

Utilisation : ergonomie et interface

A l'allumage de la liseuse, surprise, l'accueil se fait par une animation d'un homme s'asseyant sur un banc et l'envol de petits oiseaux, poétique et surtout démonstration technique de la rapidité d'affichage de l'écran du Cybook Odyssey. La qualité de l'écran est effectivement excellente même si un peu moins contrasté que le Kindle 4 ou le Sony PRS-T1 qui affichent un fond de page gris très clair s'approchant plus du blanc. Celui de l'Odyssey est un chouïa plus grisé, on aime ou pas, chacun ses goûts. La page d'accueil est très claire et synthétique, elle se décompose en trois onglets principaux : reprise de la lecture des cinq derniers livres parcourus, accès à la bibliothèque des œuvres stockées dans la mémoire de l'appareil et connexion à la librairie numérique en ligne de Bookeen ou au navigateur web. Au bas de l'écran se trouve la barre de réglages sur laquelle sont visibles l'indicateur visuel de la batterie et du Wifi, en les touchant vous pourrez modifier les paramètres de la liseuse (choix de la langue, options de diaporama, activation/désactivation de l'accéléromètre, configuration du WiFi et rafraichissement de l'écran). Le Cybook Odyssey est livré avec une centaine d'ebooks préchargés dans la bibliothèque dont une vingtaine en français (des classiques de la littérature française libre de droits), il est donc utilisable dès la sortie de la boite.

test-cybook-odyssey-06   test-cybook-odyssey-07  test-cybook-odyssey-08

En tapotant sur le dernier livre ouvert, celui-ci affichera la dernière page lue mais seulement après avoir effectué un zoom de la couverture de l'ouvrage qui dure bien deux secondes et malheureusement non désactivable dans les options, sympa au début mais rapidement agaçant. Lors de la lecture, il suffit de toucher le bas de l'écran tactile afin d'atteindre rapidement une page donnée, en tapotant le centre de la page, ou en appuyant deux fois sur le bouton circulaire de la liseuse, un menu d'options défilant permet d'accéder, entre autres, à la table des matières afin de changer de chapitre en un clin d'œil, aux options permettant de modifier les paramètres de typos (taille et style de polices de caractères) et aux options d'affichage (césure automatique, ligatures, texte en gras, mode nuit, justification du texte mais étrangement aucun paramétrage de l'interlignage).

C'est par le biais de ce menu que se fait également l'ajout de signets, le surlignage de mots ou de passages important et la prise de note, l'utilisation du clavier virtuel est alors indispensable, il est réactif et assez agréable à utiliser, dommage qu'on ne puisse pas le faire de façon manuscrite grâce au capacité de l'écran tactile. Chose très appréciable, l'appui long sur un mot permet de consulter sa définition grâce au dictionnaire français, Le nouveau Littré, intégré dans l'eReader, la définition apparait alors sur la moitié inférieure de l'écran, complet et très pratique. Un point sur le changement de page, il est extrêmement véloce - quasi instantané même - et se fait soit en tapotant le bord gauche et droit de l'écran tactile, soit en glissant le doigt soit encore en cliquant sur les deux boutons physiques situés sur les tranches. L'efficacité de l'affichage de la liseuse permet même, en restant appuyé sur l'un de ces boutons de faire défiler les pages très rapidement, un plus appréciable. C'est la plus rapide des liseuses électroniques à ce niveau là, il est donc vraiment agréable de lire dans ces conditions. Lors de la lecture, pour revenir directement à la page d'accueil, à la bibliothèque ou à la librairie il suffit d'appuyer sur le bouton circulaire et de toucher l'icône adéquate.

test-cybook-odyssey-13     test-cybook-odyssey-11

Le Bookeen Store, accessible grâce au Wifi intégré n’est pas des plus garnie contrairement au Kindle Store ou au site Fnac mais l’Odyssey supportant les formats ePub et PDF avec et sans DRM, cela lui donne accès à un vaste catalogue d’ouvrages gratuits et payants (ePagine, Feedbooks, ebooksgratuits .com, Gallica, Eyrolles etc.). L'eReader prend également en charge les formats HTML, TXT et FB2 pour les documents (il manque le Mobipocket pour être complet) ainsi que le JPEG, PNG, GIF, BMP, ICO, TIF et PSD pour ce qui concerne les images. Les fichiers audio MP3 peuvent être décodés afin de lire en musique par contre aucun contrôle n'est disponible directement durant la lecture d'un livre, il faudra impérativement revenir dans le dossier "Music" de la bibliothèque pour régler le niveau sonore, mettre en pause ou arrêter la musique. Le transfert de fichiers sur la liseuse est très simple, aucun logiciel complexe de synchronisation à installer, il suffit juste de la connecter par le câble USB à un ordinateur puis de glisser-déposer les livres, images ou fichiers audio dans les répertoires adéquats.

test-cybook-odyssey-15     test-cybook-odyssey-14

Attention cependant, lors de notre test nous avons "blindé" l'Odyssey de 620 ouvrages au format ePub pour un total de seulement 220 mo de données et elle a eu beaucoup de mal à digéré le tout, son fonctionnement était extrêmement ralenti et elle a plusieurs fois cessé de répondre à nos sollicitations jusqu’à demander un redémarrage puis une "purge" du répertoire entier afin de retrouver un fonctionnement normal. L'explorateur de fichiers interne et la bibliothèque ont apparemment du mal à gérer plusieurs centaines de fichiers d'un coup, espérons qu'une prochaine mise à jour du firmware corrigera ce problème car avec 2 go de mémoire interne et une carte microSD de 16 Go bourrée à craquer d'ebooks nous n'osons imaginer le résultat. Pour finir, le navigateur web, comme sur toutes les autres liseuses du marché a le mérite d'être présent, il fonctionne correctement, l'affichage est propre et permet la consultation d'un site dans de bonnes conditions pour une liseuse mais cela s'arrête là, ne comptez pas faire du Facebook ou du Gmail à tout va, vous seriez déçus.

Du potentiel, mais...

La Cybook Odyssey de Bookeen compte de sérieux atouts en sa faveur, un écran tactile très réactif, une connectivité WiFi, une interface soignée, un confort de lecture indéniable, une ergonomie parfaite, le tout combiné dans une coque légère et fine au design séduisant. Son ouverture à la majorité des formats de l'édition électronique, la présence d'un dictionnaire français intégré et la possibilité de lire les mp3 auraient pu la hisser dans le haut du panier. "Auraient", oui car avec un prix fixé entre 149 et 159 euros selon les boutiques, la Cybook Odyssey est la liseuse la plus chère disponible actuellement et pour le même prix le Sony Reader PRS-T1 propose aussi bien voire mieux (écran plus contrasté et lecteur mp3 bien conçu) alors que le Kindle 4 ou le Kobo by Fnac s'en sortent très bien également avec des tarifs agressifs de 20 à 50 euros inférieurs. Dommage car Bookeen tient là un très bon modèle à fort potentiel qu'un réajustement tarifaire pourrait rendre très intéressant.

LE VERDICT

Les plus
  • Ecran tactile très réactif
  • WiFi et lecteur microSDHC
  • Design et ergonomie
  • Boutons physique pour tourner les pages
  • Lecteur MP3 et dictionnaire français intégrés
  • Accéléromètre
Les moins
  • Prix élevé
  • Bouton on/off peu pratique
  • Pas de housse ni d'adaptateur secteur fourni
  • Pas de prise en charge des formats .mobi, .doc, .cbr et .cbz
  • Plantages et bugs
  • Pas de réglage de l'interlignage

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Laurent Lammens
Catégorie : High-Tech, Livre numérique
10 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld