Google veut produire en masse sa voiture sans chauffeur

"Kit ! Viens me chercher...". David Hasselhoff ne travaille pas chez Google (il préfère chanter Ugachaka et manger des burgers), mais K-2000 a sans doute inspiré ses ingénieurs.

Histoire de mettre les candidats à la présidentielle d'accord sur le thème du permis de conduire, Google a décidé d'accélérer les choses en ce qui concerne sa voiture intelligente capable de se piloter toute seule. A l'occasion d'un déplacement à Détroit, dans la ville américaine de l'industrie automobile où sont nés Ford, General Motors ou encore Chrysler, le géant du Web a mis en avant les avancées et les bienfaits du pilotage automatique. Il faut rappeler que depuis un peu moins d'un an six voitures Google automatiques sillonnent les routes du Nevada où la firme conduit les tests qui lui permettent de faire progresser ses recherches. Et après avoir déposé plusieurs brevets pour protéger ces avancées, Google estime qu'il est tant de passer un rapport supplémentaire.

Mais avant de lancer la production en masse de véhicules avec conduite automatique (le but avoué de Google étant de commercialiser ces voitures pour le grand public), la firme doit encore apporter la preuve aux autorités que sa voiture est plus sûre qu'un véhicule conduit manuellement par un individu lambda. Cette voiture bourrée de technologie (caméras, capteurs, télémètre laser, etc.) devra donc faire ses preuves et, pour cela, Google prévoit de franchir le seuil du million de miles roulés par ses véhicules sans pilote. A l'heure actuelle, dix de ces voitures roulent sur les routes du Nevada (quatre nouvelles Google Cars ayant été ajoutées récemment) et ont parcouru un total de 250.000 miles.

Google, qui en a profité pour présenter les évolutions de son système sur le plan sécuritaire, dont un système qui permet de désactiver certains mécanismes à distance en cas de dysfonctionnement, explique qu'il n'a pas encore définitivement scellé ses plans, et discute actuellement avec tous les constructeurs automobiles avant de choisir un ou plusieurs partenaires pour la production de ces véhicules sans chauffeur.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : High-Tech
Tags : ,
5 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld