Test Soundscience Rockus 2.1 3D : quand Antec se lance dans les kits d'enceintes !

Début d'année, Antec a lancé une nouvelle marque baptisée Soundscience. Elle est spécialisée dans les kits d'enceintes et propose pour l'heure un seul produit : un kit 2.1 doté d'une option de restitution 3D, tout un programme. Cela en vaut-il la peine ? Réponse dans notre test !

Antec est une marque connue et reconnue dans le monde des boîtiers et dans une moindre mesure dans celui des alimentations. Comme toute société « intelligente », la firme californienne tente de se diversifier afin que son business model ne repose pas que sur une seule ligne de produits. C’est la base du petit économiste de gestion illustré. Au fil du temps, Antec a donc tenté de se lancer dans d’autres domaines comme les systèmes de refroidissement, les ventilateurs mais aussi dans des accessoires Home Cinema avec ses produits Veris. Ces tentatives n’ont pas toutes été couronnées de succès malheureusement.

Fin 2010, Antec nous invitait dans un hôtel de luxe bruxellois afin de nous faire la démonstration d’un nouveau produit ou plutôt d’une nouvelle marque : Soundscience. La marque croit beaucoup dans ce nouveau branding étant donné qu’un de leurs directeurs avait fait le déplacement depuis les Etats-Unis pour nous faire une démonstration personnelle en face to face. Le produit en question est un kit d’enceintes 2.1 nommé Soundscience Rockus 3D 2.1. Le produit en tant que tel n’est pas repris sur le site Antec et le site www.soundscience.com a été créé. L’objectif est de proposer une gamme complète de produits audio de qualité, caractéristique à laquelle Antec tient beaucoup. Soundscience met par ailleurs en avant les matériaux utilisés pour ses produits : du bois et de l’aluminium anodisé.

soundscience003



Ce kit vise d’emblée le haut de gamme, ne fut-ce que par son prix de 200 euros. Pour un kit 2.1, c’est chérot mais cela reste néanmoins moins cher que le kit d’enceintes Focal XS ou le B&W que nous avons précédemment testés. Le kit Antec, euh pardon Soundscience, met en avant un algorithme permettant de donner un effet musical 3D. Ah la 3D, un chiffre et une lettre tellement magiques pour le marketing dégoulinant. Mais ne partons pas avec des préjugés, jugeons plutôt sur pièce.

Soundscience a baptisé sa technologie 3Dsst que la marque décrit comme un système analysant activement le signal stéréo entrant pour le placer ensuite intelligemment dans un espace 3D. Le but est d’enrichir l’expérience sonore dans les jeux et dans les films. Néanmoins, un mode « musique » qui optimise la reproduction stéréo des fichiers musicaux est présent, le tout pilotable via la télécommande filaire. Le kit se compose de deux enceintes de taille raisonnable cerclée d’aluminium qui font quelque peu penser à des trompettes. Un caisson de basse est également présent, plutôt compact. Ce dernier propose une connectique digitale optique, ce qui lui assurera une qualité optimale lors d’un branchement à des composants audio/vidéo. Une télécommande filaire ronde est aussi de la partie. Elle permet de choisir la source, analogique ou digitale ; le mode de restitution, musique ou 3D ; et le niveau de volume avec évidemment la possibilité de couper le son.

Caractéristiques


Les satellites mesurent 15 cm de haut pour 12 cm de large et 16 cm de profondeur. Le subwoofer pour sa part propose les mensurations suivantes : 35 cm de haut, 19,5 cm de large et 26,9 cm de profondeur, le tout totalisant un poids de 8,5 kilos. Beau bébé. La puissance totale de ce kit 2.1 est de 150 watts répartis entre 100 watts pour le caisson de basses et 25 watts par enceinte. La connectique est double : analogique via une prix jack RCA 3.5 mm et digitale via une sortie optique. Le boite inclut le kit 2.1, un câble de connexion au PC de type jack et les câbles de connexion des haut-parleurs. Pas de câble optique au programme, ce qui est dommageable pour un kit de ce prix. A noter enfin que le Rockus 3D est garanti 2 ans.

Overview_pc01 Overview_pc03

Revenons quelques instants sur la technologie 3Dsst. Il s’agit d’une suite d’algorithmes DSP, ce qui signifie Digital Sound Processing. Ces algorithmes ont pour objectif de créer un environnement sonore surround virtuel à partir d’un kit 2.1. Cela se fait par le biais d’une analyse des fréquences et du positionnement sonore du contenu à reproduire pour ensuite faire l’usage de certains types de filtres pour élargir l’espace sonore. Le dessein est de donner l’impression que le son provient d’un système audio surround plus imposant qu’un « simple » kit 2.1.

En pratique


Lors de l’installation du kit, nous avons été gênés par la longueur un peu courte des câbles reliant les satellites au caisson de basse. Pourtant la configuration de notre bureau en coin n’a rien d’inhabituelle avec un PC disposé sous le bureau à gauche. Les enceintes sont positionnées de part et d’autre des trois écrans disposés sur le bureau, deux 24 pouces et un 17 pouces en mode portrait. Le câble de l’enceinte de gauche ne nous permet pas de faire le tour du bureau et nous sommes contraints de le faire passer en diagonale sous ce dernier. Pour éviter trop de problèmes de connexion de la télécommande et des enceintes, nous avons pourtant placé le caisson de basses plus ou moins au centre, légèrement décalé vers la droite afin que le repose-pied de votre serviteur puisse encore servir à quelque chose.

news27105_4-antec_soundscience_speaker_system_announced Overview_pc02



Une fois le tout installé, nous pouvons commencer les tests. Les kits de référence auxquels nous comparons le Soundscience sont ce bon vieux kit 2.1 Altec Lansing 621 à la qualité et à la puissance sonore de très bonne facture et le fameux kit Focal XS 2.1 qui reste à nos yeux la référence en matière de fidélité de restitution sonore pour un kit PC 2.1. La lecture de pistes audio donne toujours un avantage au kit Focal XS qui est capable de reproduire très fidèlement et de manière très distincte tous les instruments. Le kit Soundscience est de son côté situe entre l’Altec et le Focal. Ceci signifie que la qualité sonore est au rendez-vous avec une bonne restitution des aigus et une bonne clarté sonore. La puissance est bonne aussi et il nous est difficile de le mettre au volume maximum tant le niveau sonore est élevé. Nous avons par contre à lui reprocher des basses parfois trop présentes sur certains morceaux même en réglant le caisson sur le niveau le plus bas, l’interrupteur permettant de choisir entre trois modes différents : Low, Mid et High.

Le mode de restitution 3D n’est pas à utiliser avec la musique étant donné que le passage du mode musique au mode 3D n’est clairement pas à l’avantage du kit Soundscience. Le son semble écrasé, enfermé dans une boite de conserves. Malheureusement, ce mode n’est pas plus à son avantage lors du visionnage de films ou des jeux vidéos. Là aussi, le son ne semble pas naturel avec en prime un souffle dérangeant si la scène du film n’est constituée que de dialogues comme dans la scène de Pulp Fiction ou Samuel L. Jackson et John Travolta expliquent à de jeunes gens en plein petit déjeuner que leur patron n’aime pas qu’on lui manque de respect… Les amateurs verront de quelle scène il s’agit et dans laquelle les dialogues ont une grande importance, sans fond musical. Le plaisir de cette scène mythique, visionnée évidemment en version originale, est gâché par ce souffle en mode 3D, le tout donnant l’impression aussi que les acteurs ont tourné dans un placard de 2 mètres carré. Vous l’aurez compris, ce mode 3D ne nous a pas convaincus, loin de là. Rien ne remplace un kit 5.1 ou 7.1 pour recréer un véritable effet surround. C’est un peu comme si on demandait à une moto d’offrir l’équilibre d’une voiture alors qu’elle n’a que deux roues. Sans béquille ou pied à terre, la moto… tombe. Ici c’est la même chose avec un kit 2.1 qui essaie de se prendre pour un kit 5.1 mais personne ne sera dupé par cette restitution peu naturelle…

Conclusion


Untitled-1Le kit Soundscience Rockus 3D est un excellent kit d’enceintes 2.1 pour écouter de la musique, regarder des films ou jouer à des jeux vidéo, du moment que vous vous limiter au mode de restitution musical. En effet le mode 3D est décevant et gâche quelque peu l’expérience sonore. La télécommande de son côté est pratique et facile à utiliser. Il suffit de tourner la molette pour régler le volume, une pression dessus coupe le son tandis qu’un bouton permettant de passer du mode musique au mode 3D est facilement accessible. Notons aussi que les basses sont parfois trop présentes même en réglant le caisson de basse au minimum.

Intrinsèquement, le kit Soundscience offre un bon niveau de restitution sonore mais en comparaison au kit Focal XS, il est clairement un ton en-dessous. Le prix n’est cependant pas le même puisque le kit Focal est vendu à un prix déraisonnable de 500 euros. Le kit Soundscience est pour sa part proposé à près de 200 euros, ce qui reste bien trop cher pour un kit 2.1. Certes la qualité de fabrication est au rendez-vous, certes le son est bien restitué mais le mode 3D est inutile et des kits moins chers font tout aussi bien en mode 2D que le kit Soundscience. A un prix de 150 euros, il serait à sa place et offrirait un meilleur rapport performances/prix. A 200 euros, il a plus de mal à se justifier…

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Stéphane Charpentier
Catégorie : Image & Son, High-Tech
3 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld