Flame : de nouveaux secrets du malware percés par Kaspersky Lab et Symantec

Quelques nouvelles informations concernant le virus Flame sont dévoilées. Mais le malware est loin d'avoir livré tous ses secrets...

Flame, le malware, continue à dévoiler ses secrets, suite aux recherches des ingénieurs et spécialistes de Kaspersky Lab et de Symantec. Un nouveau rapport apporte ainsi de nouveaux détails. On apprend par exemple que le virus - de la même famille que Stuxnet, utilisé pour mettre à mal le programme nucléaire civil iranien - aurait été développé depuis 2006. Sur fond de cyber-espionnage gouvernemental, les deux experts des virus indiquent également que Flame est lié à au moins trois autres malwares, dont un serait encore actuellement actif. On n'en sait pas plus à ce niveau, mais cela n'est pas étonnant selon ces chercheurs, qui indiquent ne pas encore tout savoir de Flame qui fut médiatisé au mois de mai, alors qu'il était déjà très actif au mois de mars de cette année.

Flame actif depuis 2006 ?

Kaspersky Lab et Symantec épient les serveurs qu'utilisaient Flame, et nous apprennent que le virus pouvait communiquer avec quatre autres "clients". "Nous ne savons pas ce que sont les autres types de clients, mais il est clair que le code du serveur était destiné à traiter avec bien plus que le Flamer que nous connaissons aujourd'hui" indiquent les experts. Trois de ces autres clients sont, pour sûr, des malwares sophistiqués. Quant au dernier, sa nature n'est toujours pas connue. Flame avait été conçu pour pouvoir s'autodétruire, et rien ne permet de savoir quelle fut sa véritable activité depuis 2006. Le virus aurait en effet très bien pu agir à de multiples reprises et effacer régulièrement les traces de son activité.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Internet
Tags : , ,
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld