Free emprunte 200 millions d'euros pour la fibre optique

Free va disposer de nouveaux fonds pour investir dans le déploiement de la fibre en France...

FreeXavier Niel a signé hier un contrat de financement avec le vice-président de la Banque européenne d'investissement s'élevant à 200 millions d'euros, somme qui sera utilisée par le fournisseur d'accès à Internet pour déployer des réseaux fixes de nouvelle génération, basés sur la fibre optique. Un contrat qui intervient seulement deux ans après la négociation d'une première aide de la BEI à hauteur de 150 millions d'euros, que Free avait contracté pour le déploiement du très haut-débit.

Le groupe Iliad (maison-mère de Free) fait savoir que 65% du prêt sera alloué au déploiement de la fibre optique en FTTH, tandis que le reste servira à améliorer les performances de l'ADSL 2+ en raccourcissant les lignes de cuivre (ce qui implique d'installer de nouveaux répartiteurs plus près des habitations), mais aussi doper la capacité d'accueil de son réseau en termes d'abonnés, et améliorer son taux de dégroupage.

Free de retour aux affaires sur le très haut-débit

C'est donc un nouveau départ sur la fibre optique que Free s'apprête à faire, après avoir cédé du terrain à ses concurrents suite à de nombreux dossiers de déploiement non honorés et abandonnés. Il a en effet plus d'une fois été reproché à Free de signer le déploiement de la fibre optique avec des syndics de copropriété sans, derrière, tenir les délais d'installation sur lesquels le FAI s'était engagé. En découlait des blocages plus ou moins longs, avant qu'un concurrent puisse reprendre à sa charge les travaux... dans le meilleur des cas. 

Globalement on le sait, malgré les promesses, le déploiement de la fibre optique est très lent en France. Et dans les zones denses où les raccordements se font en premier, les abonnés sont peu nombreux à délaisser l'ADSL (qui leur offre globalement déjà de bons débits) pour la fibre. Si bien que sur 450.000 foyers raccordés à la fibre optique Free, 28.000 clients seulement auraient choisi de s'abonner à l'offre fibre du fournisseur. Un taux d'adoption très faible, que Free compte doper avec sa Freebox Revolution, livrée à tous prête pour être raccordée à la fibre optique.

Ces nouveaux investissements aideront sans doute l'Arcep a tenir les objectifs que l'autorité s'est fixée pour 2012, et qui sont de 700.000 abonnés au FTTH à 100 Mbits.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Internet
7 commentaires
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld