Quand Google Music joue les censeurs...

Les lyrics trop explicites sont censurés sur Google Music après le passage de la moulinette Scan & Match...

Il y a quelques semaines, nous annonçions l'arrivée officielle de Google Music en Europe, et ce même si en étant un peu malin et en utilisant une fausse adresse postale américaine, il était déjà possible d'accéder au service depuis le vieux continent, aucune restriction n'étant appliquée en fonction de la provenance de l'internaute.

Pour rappel, Google Music consiste en un espace de stockage en ligne pour ses MP3, qu'il faut uploader sur son compte avant de pouvoir y accéder en streaming depuis n'importe quel appareil connecté (un mode hors-ligne est aussi disponible depuis les applications adéquates sur terminaux mobiles). L'avantage, c'est que l'espace de stockage offert est confortable. L'inconvénient, c'est qu'à moins de disposer d'une large bande-passante en téléversement, la procédure de mise en ligne de ses morceaux peut prendre beaucoup de temps.

Scan & Match, l'outil incriminé

Alors, à l'instar de ce que propose Apple avec iTunes Match, Google donne accès à Scan & Match. Il s'agit d'un outil qui va scanner la bibliothèque musicale de l'utilisateur, établir une liste complète des morceaux dont il dispose, et automatiquement ajouter à son compte en ligne un accès aux morceaux en question dans une qualité acceptable. Un système très pratique qui permet de gagner beaucoup de temps, et qui est disponible chez nous depuis l'arrivée officielle de Google Music en Europe. En revanche, Scan & Match est disponible depuis peu de temps aux Etats-Unis, et certains adeptes de Google Music regrettent son arrivée.

En effet, les bibliothèques scannées voient parfois certains morceaux être remplacés par les versions proposées automatiquement par le service de Google, qui se trouvent être des versions censurées. Il n'est en effet pas rare que des artistes américains se voient contraints de proposer plusieurs versions de leurs titres (notamment pour leur exploitation en radio), dont certaines dans lesquelles insultes et gros mots sont retirés. Et bien ce sont ces versions qu'utilise Google Music en priorité. D'où le problème.

Malheureusement, Google n'a pour le moment par réagi, et pas expliqué s'il s'agit d'un bug ou d'une politique assumée. Pour rappel, Apple avait été confronté au même problème lors du lancement d'iTunes Match aux Etats-Unis, et avait rapidement corrigé la chose. Vu la grogne qui monte chez les utilisateurs de Google Music, il est possible que Google soit forcé à faire de même.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Internet
Tags :
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld