HTTP 2.0 : le protocole SPDY de Google ferait figure de favori

Le Web 2.0 passera-t-il par une mise à jour du protocole HTTP ? L'IETF y travaille, et pencherait pour SPDY.

Google-SPDY-protocole-modele-osiDepuis qu'Internet est né, les usages de ce réseau mondial de l'information évoluent avec les nouvelles technologies. Ces nouvelles technologies permettent aujourd'hui par exemple de transmettre de l'audio et de la vidéo en temps réel d'un point à l'autre de la planète à très haute vitesse. Pour rassembler tous ces contenus multimédias sur les pages Web, les développeurs et navigateurs rivalisent d'ingéniosité en proposant de nouveaux langages comme le JavaScript, ou encore plus récemment le HTML5.

Mais tous ces containers nécessitent plusieurs connexions depuis le poste du visiteur vers les différents éléments de la page consultée. Le navigateur est alors contraint d'envoyer plusieurs requêtes HTTP pour les récupérer. C'est sur ce constat que Google a développé SPDY qui permet de compresser les données d'un site Web en une seule et unique requête. Bien entendu, ce transfet est chiffré entre le serveur et le navigateur. Selon l'étude du géant de l'Internet, en résulte une économie de près de 50% de la bande passante utilisée et une réactivité de navigation accrue.

La société Google n'est pas seule actrice dans l'optimisation du chargement des pages, Microsoft a aussi proposé son propre système en attendant l'arbitrage de l'IETF (Internet Engineering Task Force). Ce groupe de travail semble pencher en faveur de SPDY qui est déjà intégré dans Chrome, Firefox et Opera mais aussi dans Apache pour la prochaine évolution du protocole HTTP. La version 2.0 prendra donc nativement en charge ce système de compression de données pour agréger toutes les requêtes en une seule, selon le premier brouillon émis. Il faudra attendre encore quelques années avant de voir le HTTP 2.0 pointer le bout de son nez, et les grandes sociétés de l'Internet se battre pour y loger leurs technologies.

COMMENTAIRES
Lire le commentaire

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Denis Leclercq
1 commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld