Le CAPTCHA réinventé en HTML5, plus pratique !

En HTML5, ce nouveau type de CAPTCHA se base sur la compréhension des objets et non plus des lettres de notre alphabet pour différencier un ordinateur d'un humain.

Qui n'a pas été confronté lors de son inscription sur un forum ou avant de télécharger un fichier à ces caractères bizarres, parfois illisibles ? Ces lettres sont issues d'une forme de test - appelé test de Turing - qui permet de vérifier si celui qui répond est un ordinateur ou un humain. L'un identifiera les formes ou les lettres par un algorithme de reconnaissance de caractères, l'autre par le déchiffrement naturel des lettres de notre alphabet apprises à l'école. Il est alors plus difficile pour un ordinateur de reconnaître ce texte s'il est légèrement modifié en y ajoutant une déformation des lettres par exemple, car dans ce cas l'OCR de l'ordinateur ne fonctionne pas.

La mise en place de ce système de vérification baptisé CAPTCHA remonte à 1996 avec les tous premiers codes pour différencier un humain d'un ordinateur. Puis le système a évolué pour rajouter de la complexité au fur et à mesure que les algorithmes de reconnaissance de caractères se sont perfectionnés chez les robots. Plus récemment, le reCAPTCHA rajoute une ligne qui barre le ou les mots à saisir, toujours dans le but de bloquer l'OCR automatique de l'ordinateur. Mais plus les algorithmes sont perfectionnés, plus les CAPTCHA sont difficiles à lire et plus l'humain a du mal à retrouver le code naturellement.

are-you-human-captcha-html5-001

C'est en faisant ce constat qu'une petite start-up américaine baptisée AreYouAHuman propose une alternative intéressante à la lecture de notre alphabet pouvant bloquer efficacement les robots. Le principe est simple, il suffit de lire une phrase et ensuite de déplacer le ou les objets dans l'emplacement prévu, avec le pointeur de sa souris. Les objets à déplacer sont également en mouvement pour complexifier encore plus l'algorithme qui permettrait de valider le CAPTCHA par un ordinateur.

Une bonne initiative qui a le mérite d'être disponible pour bon nombre de navigateurs, car il s'appuie sur l'HTML5 et donc compatible avec bon nombre de navigateurs du marché, y compris sur les smartphones Android et iOS. En espérant que ces CAPTCHA plus pratiques se démocratisent et ne puissent être déchiffrés par les robots...

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Denis Leclercq
Catégorie : Internet
14 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld