MegaUpload s'apprêtait-il à révolutionner la musique et la VOD ?

La rumeur veut que MegaBox et MegaMovie devaient être lancés cette année et auraient pu bouleverser le marché des contenus numériques...

MegauploadSi la fermeture brutale de MegaUpload fait actuellement couler beaucoup d'encore, il y a une rumeur qui prend aujourd'hui de l'importance dans les discussions et qui veut que l'opération menée par le FBI contre le site de téléchargement direction ait été avancée afin de contrer le lancement d'un nouveau service de téléchargement de musique "révolutionnaire". Une offre tout à fait légale qui, selon certains proches des cadres de "l'univers Mega", a matière à bouleverser le marché de la musique en éclipsant le rôle des ayants-droit.

Ce nouveau service est connu sous le nom de MegaBox et l'on en avait déjà rapidement entendu parler en fin d'année dernière, lorsque Kim Dotcom - patron de MegaUpload - le présentait comme un concurrent d'iTunes capable d'offrir aux artistes un schéma de rémunération novateur leur permettant de vendre leurs morceaux avec un taux de rémunération d'environ 90%. Mieux, Kim Dotcom expliquait que grâce à un nouveau système de rémunération appelé MegaKey, les artistes pourraient, s'ils le voulaient, offrir gracieusement leurs morceaux aux internautes et toucher de l'argent.

La clé d'un succès légal ?

Mais quel est ce fabuleux outil qui se cache derrière MegaKey et qui permettrait de générer des revenus pour les artistes en offrant de la musique aux internautes ? Un logiciel qui est à la base pensé comme un bloqueur de publicités en ligne, mais qui va en fait remplacer 10 à 15% des publicités affichées sur les pages Web de l'utilisateur par des messages promotionnels provenant de la régie MegaClick. Une manière de générer suffisamment de revenus pour offrir des services et des contenus premium aux internautes, et même de "payer des licences sur des contenus multimédia pour les offrir aux utilisateurs du système" expliquait Kim Dotcom.

Ainsi, de la musique légale aurait pu être diffusée via MegaBox et le système était aussi pensé pour les films par l'intermédiaire de MegaMovie. Les deux services devaient être lancés cette année. Kim Dotcom déclarait il y a quelques mois sur Torrent Freak : "Nous voulons que les créateurs de contenu soient payés. Mega deviendrait l'un des plus gros clients de cette industrie et tout le monde serait ravi d'oublier qu'ils nous traitaient de voyous". Difficile de savoir si ce sont ces hypothétiques projets qui ont attiré des ennuis à MegaUpload plus rapidement que prévu. Et si l'on ne sait pas si ces projets sont toujours d'actualité, difficile également de savoir si l'affaire actuelle permettra un jour à Mega de les lancer...

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Internet
21 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld