Naissance du Parti Pirate International

22 Partis Pirates du monde entier fondent officiellement le Parti Pirate International...

Parti Pirate International PPI.PNGCe sont pas moins de 70 représentants politiques issus de mouvements dits "pirates" d'une vingtaine de pays qui se sont réunis à Bruxelles les 16, 17 et 18 avril 2010 pour donner naissance au PPI, pour Parti Pirate International (ou Pirate Parties International en VO).

Un PPI qui existait déjà mais sans être régi par de vrais statuts, ce qui est aujourd'hui réparé puisque le PPI - association belge à but non lucratif - a pris une vraie dimension internationale avec l'élection de son comité directeur à la tête duquel on retrouve Jerry Weyer et Gregory Engels, respectivement Luxembourgeois et Allemand, les deux co-présidents. Objectif avoué de ce nouveau départ : fédérer les partis pirates du monde entier et effacer l'image traîné par le PPI jusqu'ici, à savoir celui d'une organisation justement pas très organisée...

Parti fédérateur

Aujourd'hui, le PPI se veut donc le lien entre les partis pirates d'une quarantaine de pays au total et cette organisation politique souhaite réussir à constituer un fonds monétaire afin d'aider la création de nouveaux partis et aider ses partenaires en cas de problèmes juridiques, mais aussi prendre position et définir une ligne directive commune à tous les partis pirates sur les sujets les plus sensibles.

Bien sûr, les différents partis pirates resteront libre de défendre leurs propres opinions, mais le PPI souhaite néanmoins harmoniser un minimum les orientations politiques de ses membres. Pour cela, un manifeste sera rédigé par ses soins et signé par l'ensemble de ses partenaires. Notons que le Parti Pirate Suédois, qui avait obtenu 7,1% du scrutin lors des élections européennes, est le parti pirate le plus puissant en Europe et il a rejoint le rangs du PPI.

>> Consulter le site du Parti Pirate International

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Internet
8 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld