Très haut-débit sur la paire de cuivre : le VDSL2 examiné par l'Arcep

Avec la technologie VDSL2, le régulateur français des télécoms laisse un espoir de déploiement du très haut-débit en zones peu denses, via l'installation de sous-répartiteurs pour raccourcir la longueur des lignes de cuivre.

VDSL2 debits.PNGL'Arcep a lancé le processus de validation le protocole VDSL2 et pourrait donner un avis favorable à son déploiement d'ici à la fin de l'année. Ce qui laisse entendre que cette technologie pourrait être utilisée pour accroître les débits de l'Internet, notamment en zones peu denses puisque son coût de déploiement est moindre par rapport à celui de la fibre optique par exemple. Reste qu'il ne faut pas s'attendre à une rapide disponibilité des offres en VDSL2 si toutefois le dossier allait jusqu'au bout, car les procédures sont longues. En effet, entre la validation de l'ADSL2+ et l'exploitation de cette technologie en France, il avait fallu attendre près de trois longues années.

Précisons que théoriquement, le VDSL2 promet tout de même d'offrir des débits symétriques de l'ordre de 50 Mbps sur la paire de cuivre du téléphone, mais uniquement sur la boucle locale, à savoir le dernier kilomètre de réseau. Un débit qui peut même monter à 100 Mbps (soit celui offert par le FTTH) sur une ligne de moins de 500 mètres, là où l'ADSL2+ bloque à 25 Mbps. Ce qui implique l'installation de sous-répartiteurs au plus près des habitations, eux-mêmes reliés en fibre optique au répartiteur principal.

Les opérateurs déjà prêts

Les opérateurs se préparent depuis quelques temps déjà à l'arrivée du VDSL2, comme Free dont la dernière box (la Freebox V6 Revolution) est compatible avec cette technologie. Bouygues Télécom dit également être prêt, quant à SFR, il fait monter les enchères en expliquant être capable d'utiliser une technologie américaine pour atteindre jusqu'à 150 Mbps en VDSL2.

Le président Nicolas Sarkozy ayant promis un raccordement de 100% des foyers français au très haut-débit en 2025, et de 70% en 2020, inutile de dire que le VDSL2 pourrait être très utile pour atteindre ces objectifs ambitieux. Surtout vu la lenteur du déploiement de la fibre optique, même en zones denses.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Internet
21 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld