Anno Online, Kartuga, ou le webgame en version 2.0

C'est un festival de jeu web qui nous tombe dessus aujourd'hui. Après le puissant Bombermine, voici venir deux autres titres prometteurs, à la fois free to play et jouables sur navigateur : Kartuga et Anno Online.

De tous les jeux que nous avons testés en 2012, figurez-vous qu’il n’y en a qu’un seul auquel nous nous adonnons encore très régulièrement : Fatecraft ! Eh oui… Un bête (enfin, façon de parler) webgame dont les atours graphiques et techniques sont certes à des années lumières des Far Cry 3 et autres Hitman, mais qui pourtant, a su maintenir à l’abri la flamme de la passion, grâce à un gameplay riche et équilibré, addictif, mais pas trop, et qui ne vous pousse pas vers la boutique en ligne toutes les 10 minutes. Et si nous y revenons, c’est tout simplement parce que ces derniers temps, ce type de productions autrefois considérées comme le bas de gamme en matière de jeux vidéo, tend à prendre une place de plus en plus importante dans le cœur des joueurs, et de fait, à démocratiser une certaine recherche de qualité. Besoin d’être convaincus ? Justement, on a deux exemples sous la main qui méritent largement le détour.

Un Anno pour tous les lier

Le premier se nomme Anno Online, et fait partie de la longue liste des titres free to play que l’éditeur Ubisoft compte sortir cette année pour (re)garnir son catalogue PC. Comme dans tout God Game qui se respecte, et en accord avec la licence dont le jeu est issu, Anno Online vous proposera d’emmener votre brave cheptel de colons jusqu’au firmament du confort et de la civilisation. Pour cela, il faudra collecter des ressources, construire des bâtiments, ériger des routes commerciales, et toujours, toujours, écouter les besoins de vos ouailles sans qui vous n’êtes finalement pas grand chose. Jusqu’ici, l’expérience se veut classique, mais les choses s’accélèrent dès que l’on en vient à parler économie. Jeu en ligne oblige, on ne pourra plus écouler et échanger ses marchandises par l’intermédiaire de PNJ dociles, il faudra systématiquement négocier avec d’autres joueurs.

Anno Online Anno Online Anno Online Anno Online
C’est fou ce que l’on peut faire avec quelques idées et un peu de code flash

Et pour être sûr que chacun ne reste pas dans son coin, le développeur Blue Byte a fait en sorte que les différents sites sur lesquelles les joueurs vont évoluer soient complémentaires en termes de ressources. Autre particularité, par rapport à d’autres jeux free to play civ-machin, le modèle économique n’est plus basé sur un temps de construction, mais un temps de récolte des ressources. Vous allez nous dire : attendre qu’une église sorte de terre, ou qu’une pomme pousse sur un arbre, c’est pareil, non ? Eh bien non… Les ressources continuent de remplir vos entrepôts, même lorsque vous n’êtes pas connecté. Vous pouvez donc choisir de jouer une heure de manière totalement libre, d'organiser votre commerce, pour revenir plus tard lorsque vous aurez refait le plein de matière première. La perception est de fait moins contraignante que d’attendre 8h la construction d’une mairie pour pouvoir continuer d’avancer. Actuellement, le jeu est disponible en bêta fermée, et des clés sont distribuée en nombre chez nos confrères de Millenium. Nous en avons également de notre côté quelques-unes en stock. Aussi n’hésitez pas à nous en demander si l’envie vous en prenait (via la petite enveloppe en tête d'article pour contacter l'auteur).

Kartuga, ça rime avec MOBA

Nous vous avions promis deux jeux, voici donc venu le moment d’étaler notre second exemple : Kartuga. Ici, le style est totalement différent, puisque l’on passe du God Game au MOBA. Kartuga vous mettra ainsi dans la peau d’un capitaine de navire, qui aura à cœur d’écumer les sept mers en quêtes de trésors et de batailles épiques. Concrètement, le jeu comprendra une partie PvE classique (va porter ça là, va me détruire ce vilain navire), qui sera également l’occasion de prendre un peu d’expérience, pour pouvoir aborder dans un second temps le véritable cœur du jeu : ses affrontements PvP.

 Kartuga Kartuga Kartuga Kartuga
Non, non, ce ne sont pas les captures qui sont retouchées… C’est juste vraiment très joli (merci Mr Unity)

Dans ce contexte compétitif, les joueurs pourront choisir deux modes de jeu : Destruction, ou une équipe tentera de poser et de faire exploser une bombe sur un lieu stratégique, pendant que l’autre devra se charger de l’en empêcher. Et Domination, qui reprendra nombre des codes que l’on rencontre habituellement dans des jeux comme League of Legends, ou Dota : des points à capturer, des tours de défenses, et des navires qui auront chacun leur rôle (tank, support, carry, ...) en fonction de leurs équipements, et des aptitudes de leur capitaine. A ce propos, il faut noter que les axes de progression semblent particulièrement fournis, entre aptitudes actives et passives à débloquer, spécificités de l’armement et du navire, et type d’équipage que l’on intégrera. Là encore, le titre d’InnoGames est accessible en bêta fermée, et nous gardons là aussi sous le coude quelques clés pour ceux qui voudraient s’y essayer.

Les commentaires sur ce document sont clos.

POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld