Black Ops II n'est plus le bienvenu au Pakistan

Au Pakistan, le FPS fétiche d'Activision n'a pas la cote, et doit faire face à une campagne de boycott de la part des commerçants et revendeurs.

Call of Duty Black Ops II (10)Vous n’êtes pas sans le savoir, Call of Duty : Black Ops II s’est imposé une nouvelle fois en 2012 comme le jeu le plus vendu de l’année tous supports confondus. Un statut qui a pourtant ses exceptions, comme au Pakistan, par exemple, où le titre est loin de susciter l’unanimité des foules. Il faut dire que le pays a de quoi en vouloir au FPS d’Activision, qui le fait passer régulièrement pour LA terre d’accueil des terroristes par excellence.

Cette semaine, Saleem Memon, président de l’association des commerçants et des fabricants pakistanais de CD / DVD / Cassette Audio (et oui, là-bas, ce format continue de perdurer), y est même allé de son petit courrier de mécontentement, qu’il a adressé à ses ouailles, les enjoignant à boycotter le titre controversé, et à faire de même pour son alter ego chez Electronic Arts, Medal of Honor : Warfighter. « Ces jeux ont été développés dans le but de mettre à mal l’unité du pays. Ils ont été développés contre le Pakistan, et notre association se doit de les bannir des points de vente. Les commerçants sont prévenus, et subiront les conséquences de leurs actes, s’ils sont pris à acheter ou vendre ces produits.»

Sans rentrer dans une polémique dont les tenants et les aboutissants nous dépassent assez largement, il n’est toutefois sans doute pas déraisonnable de penser que d’un côté comme de l’autre, un brin de modération serait de bon aloi. Par ailleurs, à quoi bon s’acharner sur la menace terroriste, alors que la bonne vieille invasion de zombies reste tout aussi sexy, et pourrait mettre tout le monde d’accord.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Jeux Vidéo
3 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld