Medal of Honor Warfighter va coûter cher aux SEALS

Toute guerre fait des victimes, et celle que se livrent les éditeurs de jeu pour fournir le FPS le plus sexy du marché ne fait pas exception à la règle.

Medal oh Honor Warfighter (7)Les US Navy SEAL Team Six… Ce sont ces guerriers impitoyables rompus à toutes les formes de combats et de techniques de survie, qu’Electronic Arts n’a eu de cesse d’utiliser pour la campagne publicitaire de son Medal of Honor : Warfighter. Bah, ils font moins les fiers à l’heure où nous écrivons ces lignes.

En effet, d’après une information de CBS news, reprise par nos confrères de GamesIndustry.biz, sept membres de ce prestigieux corps d’élite, dont un qui faisait partie de l’équipe qui a occis Ben Laden, font actuellement l’objet d’une procédure disciplinaire pour avoir possiblement divulgué des informations confidentielles alors qu’ils collaboraient en tant que consultants au développement de Medal of Honor.

Il faut savoir que les SEALS acceptent à leur intégration une clause de confidentialité, qui leur interdit de partager des informations sensibles sur leurs opérations, sur les tactiques prônées en missions, ou sur le matériel qu’ils utilisent. Une clause que la Navy prend très au sérieux, comme l’a indiqué dans un communiqué le contre-amiral Gary Bonelli : « Nous ne tolérerons aucun manquement aux règles qui définissent ce que nous sommes et ce que nous faisons en tant que Marines ». Autrement dit, on est pas prêt de revoir un corps d’élite de l’armée américaine parader dans un FPS militaire.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Jeux Vidéo
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld