Origin veut éclipser Steam, comme Facebook a éclipsé MySpace

Un cadre d'Electronic Arts prend la parole concernant les ambitions d'Origin : prendre sa place de leader à Steam, en toute simplicité.

EA Origin 2David DeMartini, vice-président rattaché au commerce mondial chez Electronic Arts, ne cache pas les ambitions de l'éditeur d'éclipser avec sa plateforme de vente de jeux en téléchargement Origin son illustre concurrent Steam, roi incontesté du secteur. Pour lui, c'est une évidence, tout sera mis en oeuvre pour que Origin soit la meilleure plateforme du marché.

L'analogie qu'il utilise sera saisissante pour qui connaît le destin croisé de deux réseaux sociaux majeurs, puisqu'il explique que ce que fait EA avec Origin s'apparente à ce que fait Facebook sur son marché, et que l'activité de Valve (éditeur de Steam) peut être comparée à celle de MySpace.

"Imaginez, si MySpace était resté l'unique offre en matière de réseaux sociaux, tout le monde serait resté dessus et personne n'utiliserait Facebook aujourd'hui. Quand on y pense, ce n'est pas envisageable. Les changements d'habitudes sont possibles, ce sont des phénomènes difficiles à prévoir, sauf pour ceux qui font avancer les choses, comme Facebook, comme Origin" explique-t-il, confirmant qu'avant de vouloir tout réinventer, le modèle de développement choisi pour Origin était l'amélioration de l'existant.

Une guerre des exclus sur les plateformes de téléchargements ?

C'est également l'occasion de rappeler quelques chiffres, qui démontrent la montée en puissance d'Origin. En un an, Origin a attiré 12 millions d'utilisateurs et généré 150 millions de dollars de recettes. Pour y arriver, rappelons que Electronic Arts a retiré certains de ses plus gros titres des plateformes concurrentes, comme Steam, pour les proposer en exclusivité sur Origin. Ce fut par exemple le cas de Crysis 2. Aussi, des jeux comme Battlefield 3 ou Star Wars : The Old Republic sont sortis exclusivement sur Origin. Et EA compte continuer à proposer ses titres majeurs sur PC uniquement sur Origin.

En face, Steam pourra lui aussi compter sur quelques exclusivités, directement liées à l'activité d'édition de Valve. On pense notamment à Counter Strike : Global Offensive ou DotA 2... En plus d'offrir un catalogue de jeux en provenance de multiples éditeurs tout simplement énorme. "Nous ne sommes pas encore au niveau de Steam. Mais nous y serons bientôt", promet David DeMartini.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Jeux Vidéo
Tags : ,
29 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld