Roccat Power-GRID : le second écran (tactile) pensé pour le joueur PC

Parmi les fabricants de matériels Gaming, Razer a été l'un des premiers à s'intéresser au développement d'une offre de logiciel support, les Razer Comms, Surround ou Game Booster. Aujourd'hui, c'est au tour de Roccat de se lancer, avec un projet à la fois plus original et plus ambitieux, baptisé Power-GRID.

Jusqu’ici, le terme GRID était associé par les spécialistes du jeu vidéo et des technologies qui s’y rattachent, au futur service de Cloud Gaming que Nvidia compte mettre en place sous peu, et au sein duquel, précisons-le, la France jouera les fers de lance. Ceci étant dit, aujourd’hui, c’est d’un tout autre GRID dont nous allons discuter, celui proposé par Roccat, toujours lié à l’univers du jeu vidéo, mais qui n’aura plus aucun rapport avec du streaming ou des manifestations météorologiques. Power-GRID, c’est son nom complet, est plutôt un logiciel support, qui va permettre d’établir un lien entre votre smartphone et votre PC, de manière à ce que le premier puisse interagir avec le second, et se transformer en une sorte d’interface complémentaire à votre clavier. Une interface que l’on pourra bien sûr modeler et adapter à la volée, en fonction des besoins du moment.

Roccat Power Grid (2)

Très schématiquement, ce système reprend les grandes lignes de ce que Razer avait initié avec son périphérique tactile, le SwitchBlade UI, à quelques différences près toutefois. D’une part, le pavé tactile de la marque aux serpents était loin d’atteindre la qualité d’affichage développée par un smartphone. D’autre part, la création d’une nouvelle grille (c’est ainsi que l’on nomme l’interface personnalisée qui va apparaître sur l’écran de votre téléphone) paraît bien plus libre et accessible chez Roccat, dans la mesure où l’outil d’édition fait partie intégrante du package fourni.

Interface complémentaire, smartphone, outils créatifs… Tout ça, ça a l’air bien beau sur le papier, mais est-ce que ça marche, et surtout, qu’est-ce que ça va nous apporter au quotidien ? A ces deux questions, le journaliste enthousiaste qui se tient devant vous a un peu envie de vous répondre : « Mais à plein de choses, bon sang ! », après quoi il serait reparti jouer avec son gadget en marmonnant. Mais comme chez PCWorld.fr, le devoir d’argumentation passe avant celui de l’enthousiasmitude (Ségo, il est pour toi, celui-là), on va pousser nos explications un peu plus loin.

Juste un doigt (mais vous prendrez tout de même un whisky, avant ?)

Commençons par l’installation… Power-GRID étant encore en phase bêta, il n’est pour le moment disponible que sur Androïd, Apple, à l’inverse de Steam ou Google, continuant de faire des misères aux développeurs qui leur proposent des logiciels pas tout à fait finis (quoiqu’il en soit, le système est bien prévu sur Androïd ET sur iOS). La mise en place reste assez simple : un logiciel sur le PC, son équivalent sur votre smartphone, vous les lancez en même temps, et pour peu que vous ayez pris soin de connecter les deux appareils au même réseau, hop, les deux moitiés se retrouvent, et entrent en collaboration. Sur le PC, vous pourrez éditer vos propres grilles, télécharger celles que d’autres auront créées et partagées, pour les modifier, ou les ajouter directement à votre bibliothèque. De là, il suffira de les transférer à la volée sur une barre d’applications, dont l’affichage est commun aux deux parties, pour qu’elle devienne active sur le smartphone.

Roccat Power-GRID

Sur le smartphone, vous pourrez faire défiler les icones de la fameuse barre, et activer une application, selon vos besoins. Exemple concret : vous travaillez sur un texte, et vous voulez, consulter en temps réel votre TL Twitter, ou Facebook, sans avoir à interrompre votre travail. Pas de problème : vous affichez sur le GRID de votre téléphone l’interface dédiée aux réseaux sociaux, et celle-ci va faire défiler au fur et à mesure tous les événements liés à vos comptes. De même, si vous souhaitez gérer votre liste de lecture musicale : d’un mouvement de doigt, vous passez sur l’application adéquate, et prenez la main, via votre téléphone, sur toute l’interface sonore du PC, ainsi que sur le lecteur multimédia Windows Media.

Un aspect que nous avions déjà trouvé pratique lorsque nous avions testé le Switchblade UI, et qui s’est avéré ici encore plus opérationnel, grâce au confort visuel et à la réactivité offerte par notre smartphone dernière génération. Par ailleurs, on notera que plusieurs applications de type utilitaires sont déjà disponibles, malgré le statut bêta du système, pour lancer et contrôler VLC, pour utiliser l’écran tactile comme un touchpad, ou pour monitorer les différentes constantes de notre machine (charges CPU, espace de stockage restant sur vos disques durs, etc…).

Du potentiel à revendre

Quant à la partie jeu, et une fois de plus, nous allons faire référence à notre expérience récente du Switchblade de Razer, elle laisse pour le moment une impression mitigée. Ainsi, nous avons pu utiliser Power-GRID sur Skyrim, BF3, Starcraft 2, WoW, et quelques autres. Pourtant, dans ce cadre, l’application de Roccat reste une interface, là où l’on aurait souhaité qu’elle prenne un véritable rôle de support au jeu. En clair, l’écran du smartphone n’offre pour le moment qu’un service de raccourcis supplémentaires, servant dans Skyrim par exemple, à afficher sur l’écran du PC, la carte, l’inventaire, ou le journal des quêtes. Ce n’est déjà pas mal, nous direz-vous, mais dans l’idéal, nous aurions voulu gérer ces aspects directement sur le téléphone, à l’image de ce que certaines applications dites « compagnon » vont proposer sur des titres PC à venir, comme Watch Dogs, pour ne citer que lui…

Un bémol qui ne gâchera pourtant en rien l’enthousiasme que Power-GRID a su générer chez nous, notamment parce que les applications fournies, et l’exploitation des capacités du système, n’en sont encore qu’à leurs premiers pas. Le défaut que nous venons d’exposer pourrait donc rapidement venir à disparaître.

Roccat Power-GRID            Roccat Power-GRID
Le matos que prévoit de vendre Roccat pour optimiser l'utilisation de Power-GRID

On notera enfin que Roccat entend accompagner ce nouveau service logiciel de toute une gamme de périphériques hardware qui permettront d’en tirer parti : des socles indépendants, mais aussi et surtout des claviers sur lesquels on pourra docker un téléphone, pour le recharger, et le connecter automatiquement à GRID. Et si le terme sexy vous vient à l’esprit en imaginant le potentiel d’interactions que cette association pourrait faire naître, sachez que non, vous n’êtes pas les seuls : depuis nos premiers tests du Power-GRID, nous appelons nous même Roccat trois fois par jour pour savoir quand il sera possible de mettre la main sur un de ces fameux claviers. Bientôt, nous dit-on… Bientôt…

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Jeux Vidéo
11 commentaires
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld