Le jeu vidéo, un business de spécialiste pour John Smedley

Pour John Smedley, on peut être à la fois président de Sony Online Entertainment, soldat sur Planetside 2, et faire partie d’une corporation sur Null-sec. Ce serait même une nécessité.

John SmedleyLa phrase sensée du mois aurait pu venir de notre rédacteur en chef, qui vient de nous faire très justement remarquer que 45 heures de test pour Torchlight II, c’était légèrement contre-productif. Mais nous lui avons préféré cette allocution du président de Sony Online Entertainment, John Smedley, qui a lancé hier à nos confrères de Edge : « A mon avis, les gens qui ne jouent pas n’ont rien à faire dans ce business » (sous-entendu, celui des jeux vidéo), tout en soulignant que lui-même joue beaucoup sur Planetside 2, Dota 2 and Eve Online.

Une remarque qui devrait trouver un certain écho chez les développeurs qui, par exemple, se sont exilés sur Kickstarter, faute d'avoir pu convaincre des financiers de l’intérêt de leur concept. Rappelons que John Smedley est président de SOE depuis maintenant 6 ans, et qu’il a su très tôt orienter les MMO du groupe (DC Universe Online, Everquest 2), vers des modèles économiques free to play hybrides.

Par ailleurs, il a su imposer ces modèles sur PS3, là où les autres constructeurs - Microsoft ou Nintendo - sont encore en phase de "ni oui, ni non". Pour terminer, l’année dernière, c’était aussi lui qui expliquait que si Star Wars TOR avait le potentiel pour vendre 2 millions de boîtes, cela ne signifiait pas pour autant que ces deux millions allaient se transformer en autant d’abonnements. Autant de faits qui en font définitivement un homme plein de sagesse.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par David Vandebeuque
Catégorie : Jeux Vidéo
4 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld