The Elder Scrolls Online : notre point technique

The Elder Scrolls Online vient donc d'ouvrir toute grande ses portes à la presse. Ce MMORPG a-t-il les atouts pour devenir le nouveau World of Warcraft ? Ne sera-t-il que la pâle copie de celui qui l'a inspiré, Skyrim ? Désolé, mais aujourd'hui, nous ne répondrons à aucune de ces questions...

Voilà, voilà… Il est 15H00, et en théorie, dans une grosse heure, vous auriez dû pouvoir lire nos premières impressions sur le prochain MMORPG d’envergure qui débarquera sur nos machines, nous voulons bien sûr parler de The Elder Scrolls Online (Y a-t-il un « The » dans le titre, ou pas ? La question fait débat, et nous avons tranché : à PCWorld, ce sera avec). Malheureusement, et vous l’aurez compris, à notre emploi du conditionnel passé, il n’en sera rien.

The Elder Scrolls Online (11)TESO n'échappera pas à la règle qui veut que tout avatar soit livré avec un balai dans le...

Pourtant, nous avons passé une bonne quinzaine d’heures sur le titre, mais la progression en jeu s’étant avérée assez lente, ce temps n’aura pas été suffisant pour que nous puissions vous rendre un avis détaillé et pertinent. Tout au plus, pourra-t-on vous confier nos doutes vis-à-vis de deux aspects en particulier : le système de combat nous a ainsi paru assez lourd, en ce sens que notre personnage semblait réagir avec une certaine latence, un empâtement, qui n’était d’ailleurs pas sans rappeler celui que l’on notait déjà sur Skyrim lorsque ce dernier est sorti. Un élément qui n’augure pas forcément le meilleur pour un jeu qui se veut résolument orienté vers les affrontements joueurs contre joueurs en matière de endgame.

The Elder Scrolls Online (5)De l'interface au séance de crafting, tout dans ce TESO rappelle Skyrim

Egalement, et d’une manière plus générale, TESO nous a donné l’impression d’un jeu qui cherchait à reprendre de nombreux codes de Skyrim, sans toutefois réussir à en extraire l’essence : il y a par exemple de nombreuses quêtes que l’on peut récupérer en dehors des « couloirs officiels », ou des trésors à découvrir, mais on est loin de l’immersion et de l’impression de liberté que pouvait procurer Bordeciel. Sans doute parce que la direction artistique est beaucoup moins affirmée dans TESO, avec des décors certes détaillés, certes animés, mais auxquels il manquera une identité forte. Le cadre du MMORPG, par essence très figé et scripté, n’aide sans doute pas non plus… De fait, TESO ne semble réussir ni à satisfaire le fan de Skyrim que nous sommes, ni à contenter le joueur de MMO à la recherche d'un peu de nouveauté, les mécaniques que nous avons exploré pour le moment nous paraissant tout de même très classiques.

Sur le fond, nous n’en diront pas beaucoup plus, et ces deux points sont d'ailleurs, encore une fois, à mettre en perspective avec notre faible avancement. Nous vous renvoyons vers nos confrères de Gamekult, en attendant de pouvoir progresser un peu plus avant. (Notez que l’on se fera malgré tout un plaisir d’échanger sur des points précis dans la section commentaires).

The Elder Scrolls Online (13)Le niveau le plus bas des paramètres graphiques nous paraît un peu trop dépouillé.

Mais puisque nous n’avons pas pu être pertinents sur le fond, nous nous sommes concentrés sur la forme. Nous avons ainsi pu réaliser quelques benchmarks, et tester l’étendue des possibilités graphiques du jeu. Comme nous l’avons sous-entendu plus haut, même si la direction artistique aurait pu être plus enlevée, plus sombre notamment, le jeu reste techniquement très abouti, avec force d’effets pyrotechniques, ou de particules. Par ailleurs, et comme le montre nos mesures ci-dessus, The Elder Scrolls Online reste peu gourmand, assurant une moyenne de 40 FPS sur une GTX 560 Ti, tous les détails activés, et sachant qu’il s’agit encore d’une version bêta, pas plus optimisée par Zenimax que via les pilotes de chacun des deux fournisseurs de solutions graphique que sont AMD et Nvidia.

A ce propos, notons qu’aucune carte n’a posé de problème particulier, et que les hiérarchies en matière de performances GPU sont plus ou moins respectées. Sur ce, rendez-vous d'ici une semaine, pour un point plus exhaustif sur le fond du gameplay.

Benchmarks The Elder Scrolls Online - Réglages graphiques au maximum

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par David Vandebeuque
Catégorie : Jeux Vidéo
7 commentaires
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld