Une PlayStation 4 sans jeux d'occasion ?

Nouvelles rumeurs concernant la PS4 qui porterait le nom de code Orbis et serait pensée pour interdire la revente de jeux de seconde main.

PS4De nouvelles rumeurs font parler de la PlayStation 4. Et pour cause, nos confrères de Kotaku ont reçu des informations qui proviendraient d'un employé de Sony qui - logique - souhaite garder l'anonymat. Ce dernier indique d'abord que la prochaine PlayStation porte en interne le nom de code Orbis. Une information à demi validée par l'existence d'un nom de domaine orbis.scedev.net chez Sony, alors qu'il existe également un ngp.scedev.net, NGP étant le nom de code de celle que l'on connaît aujourd'hui sous le nom de PS Vita.

Pour le reste, et toujours au conditionnel, on apprend que la PS4 pourrait sortir à la fin de l'année 2013. Celle-ci serait capable d'afficher ses jeux dans une définition 4K, à savoir environ 4000 pixels de large pour 2000 pixels de hauteur. A l'intérieur, on trouverait un processeur AMD ainsi qu'une puce graphique également fournie par AMD, vraisemblablement issue de la série Radeon HD 7800.

Assez puissante pour du 4K en natif ?

Ces deux dernières informations perdent toutefois en crédibilité lorsqu'on les met en opposition. En effet, vu les difficultés des plus grosses cartes graphiques actuelles à afficher en toute fluidité les derniers jeux du marché dans des très hautes résolutions, il est difficile d'imaginer que les jeux qui sortiraient fin 2013 sur PS4 puissent tourner en 4K calculés par un tel GPU. Car même en prenant en compte le facteur de l'optimisation console, l'idée étant de proposer un rendu graphique bien supérieur à la génération de consoles précédente lorsque l'on lance une nouvelle plateforme, nous avons du mal à imaginer que cela puisse se faire avec une telle configuration matérielle. A moins que la solution retenue ne soit l'upscaling, en multipliant chaque pixel d'une image Full HD par quatre pour passer d'une définition de 1920 x 1090 à 3840 x 2160 (Quad HD)...

Enfin, dernière information évoquée par Kotaku, la PlayStation 4 signerait la mort du jeu d'occasion. Une éventualité déjà envisagée avec la future Xbox, qui serait rendue possible par l'intégration de nouveaux verrous numériques et par la liaison obligatoire d'un jeu à un compte utilisateur sur la plateforme. Une décision absurde pour le consommateur qui devrait ainsi payer deux fois un même jeu pour que deux membres d'une même famille puissent par exemple en profiter sur leurs comptes utilisateurs personnels.

Notons que le format retenu serait une nouvelle fois le Blu-ray, mais que tous les jeux seraient aussi téléchargeables à partir du PlayStation Store, comme c'est le cas sur PS Vita. Un Store qui a intérêt à bien fonctionner, car les revendeurs de jeux répondent aujourd'hui à ces rumeurs en expliquant que si Sony interdit le jeu d'occasion, ils ne commercialiseront pas pour certains les versions boîtes des jeux PS4. Entre les éditeurs qui militent contre le marché de l'occasion qui leur échappe et les revendeurs qui sont de plus en plus à la peine avec l'essor du dématérialisé, Sony devra choisir. Bien sûr, les joueurs seraient les premiers grands perdants dans le cas d'une disparition du marché de l'occasion qui permet à bien des consommateurs d'acheter des jeux neufs en revendant de vieux titres pour jouer à moindre coût.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Jeux Vidéo
Tags : ,
7 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld