Zoom sur Might & Magic Raiders

Dans sa course à la reconquête d’un public PC à la dérive, Ubisoft se devait de présenter du concret pour apporter du crédit à ses bonnes intentions. C’est maintenant chose faite, avec Might & Magic Raiders.

On a beau dire que le genre de l’Action RPG a le vent en poupe en ce moment, il n’en demeure pas moins qu’il n’a toujours pas trouvé les clés qui lui permettraient de s’imposer durablement dans le monde du MMORPG. Attention ! On ne dit pas qu’il n’y a pas eu des tentatives de rapprochement. Toutefois, elles se sont presque toutes soldés par des titres éphémères de faible qualité (RIP, Mythos, Hellgate London et consorts), ou dotés de modèles économiques discutables (Drakensang Online). Pourtant, il est évident que les deux mondes ont forcément des choses à partager : ce goût pour le loot, cette irrépressible envie de grouper avec des amis pour aller botter les fesses à des boss haut comme la Tour Eiffel. Ubisoft l’a bien compris, et tente donc l’aventure à son tour avec ce Might & Magic Raiders.

Might & Magic Raiders (7) Might & Magic Raiders (6) Might & Magic Raiders (4) Might & Magic Raiders (5)

Soyons clair : sur le fond, l’éditeur français, qui a confié la tâche à sa filiale chinoise, Ubisoft Chengdu ne compte pas révolutionner quoique ce soit. Il propose ainsi des mécaniques similaires à celles déjà rencontrées dans tous les titres mentionnés plus haut : un large lobby, qui pourra être tout ou une partie d’une cité, et qui servira à gérer les affaires courantes, le crafting, et les relations sociales. 4 classes de personnages qui respecteront les codes en vigueur : un mage pour les dégâts à distance, un barbare pour le tanking, un assassin pour les dégâts rapprochés, et un croisé pour le support. Et une tripotée de donjons, qui proposeront des sessions assez courtes, et auquel on pourra accéder très simplement, via un système de matchmaking, ou plus directement avec les amis de son choix.

Crier au loot, c'est mal

Une fois en instance, différentes quêtes s’ouvriront à nous, qui consisteront tantôt à survivre, tantôt à trouver quelqu’un, mais qui finiront toujours par un combat épique contre un ou plusieurs boss. Certains objectifs plus généralistes seront également disponibles, comme de finir un donjon en un temps minimum, de tuer tous les monstres sans en oublier un seul, ou de trouver des coffres cachés. A chaque fin de session, chacun gagne son lot d’or et d’expérience ainsi qu’un titre représentatif de ses performances (punching bag, walking dead…). Sans oublier tout ce que le joueur pourra ramasser en cours de route, le précieux loot, qui sera instancié rien que pour lui, une fonction présente dans à peu près tous les ARPG moderne aujourd’hui. Du coup, avec une approche aussi dramatiquement classique, vous seriez en droit de vous demander pourquoi Ubisoft réussirait là où tant d’autres ont échoué… Tout simplement parce que contrairement aux autres, ils ont pris soin de fournir à leur titre une réalisation d’un excellent niveau.

Might & Magic Raiders (3) Might & Magic Raiders (1)

Par exemple, la patte graphique, qui n’est pas sans rappeler celle d’Age of Empire Online, avec toutefois un niveau de détail et d’animation bien plus élevé, séduit immédiatement. De même, le rythme imprimé au combat semble bien dosé, tout comme l’interface de contrôle, à la fois claire et bien intégrée. On notera également, même si cet aspect n’est pas le plus important, que le développeur a pris soin de reprendre certaines spécificités de l’univers Might & Magic, histoire de contenter les fans de la licence. Par exemple, chaque personnage pourra ainsi suivre deux voies distinctes pour son développement, celle de la Magie ou de la Puissance, qui induiront des variantes dans les gameplay de base. Reste la question de la boutique en ligne, un élément important puisque le jeu adoptera le modèle économique free to play. Les développeurs nous ont promis qu’ils ne souhaitaient pas faire de leur titre un pay to win. En même temps, c’est ce qu’ils disent tous, et il conviendra donc d’attendre les premières bêta pour en juger. Bêta qui pourrait avoir lieu d’ici la fin d’année (ou pas). Toutefois, répétons-le : en l’état, le jeu nous a paru extrêmement prometteur.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Jeux Vidéo
3 commentaires
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld