En France, plus d'un logiciel sur trois est piraté...

Le piratage de logiciels est en faible diminution mais reste une pratique largement généralisée, dans un sentiment d'impunité.

DRM Verrou Cadenas CD DVDDans son rapport annuel, la Business Software Alliance indique que 37% des logiciels utilisés en France sont des versions pirates. C'est mieux qu'à l'échelle mondiale, avec 42% de logiciels utilisés sans licence. Ce qui représente au niveau mondial un manqua à gagner estimé à 63 milliards de dollars pour les éditeurs, et 2,754 milliards au niveau français.

Les choses progressent toutefois - très légèrement - dans le bon sens, puisque 39% des logiciels étaient piratés selon la BSA en 2010 dans notre pays, et 47% en 2005. C'est toujours au-dessus de la moyenne européenne qui est à 33%.

Sauf que cette baisse ne veut pas forcément dire que les utilisateurs payent davantage leurs logiciels, car en effet le marché ne cesse d'évoluer à la faveur de programmes open-source, utilisables légalement sans avoir à payer de licence.

Un gendarme qui ne fait pas peur

Cette étude, réalisée en partenariat par les instituts IDC et Ipsos, s'appuie également sur un volet déclaratif pour lequel la question "Piratez-vous des logiciels sur votre ordinateur ?" a été posée à une panel représentatif de français. 40% des sondés ont admis pirater des logiciels.

Ce qui pousse Michael Weber, président du comité français de la BSA, à déclarer : "Si 40% des consommateurs français admettaient commettre des vols à l'étalage, même rarement, les autorités réagiraient en multipliant les contrôles et en durcissant les sanctions ! Le piratage de logiciels exige une réponse similaire : des activités concertées de sensibilisation du grand public et l'application stricte de la loi". Enfin, seuls 20% des sondés affirment craindre d'être appréhendés pour avoir pirater des logiciels.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Logiciels
26 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld