Gabe Newell : Steam est une dictature, Greenlight un échec

Parfois décrié pour sa fermeture et son système de sélection un peu opaque, Steam pourrait-il basculer vers plus d'ouverture ? Très possible, selon le co-fondateur de Valve.

Gabe NewellPersonnage truculent d'une industrie vidéoludique souvent trop lisse dans sa communication, Gabe Newell a le don d'aller à contre-courant et de se fendre de propos pour les moins fleuris. Dans les derniers en date, ceux tenus le 30 janvier dernier lors d'une conférence intitulée Reflections of a Video Game Maker à l'université du Texas d'Austin, l'homme d'affaires a même évoqué sans détours l'avenir de son entreprise.  

Et Newell n'y est pas allé avec le dos de la cuillère à soupe comme le rapporte Gamasutra. On a ainsi pu l'entendre dire : "l'une des pires caractéristiques actuelles de Steam est que nous sommes devenus un goulot d'étranglement. Avec le nombre très important de titres qui nous sont soumis, nous n'avons tout simplement plus le temps de nous occuper de tout". Cherchant des solutions, le charismatique PDG de Valve ajoute : "La bonne chose à faire pour rémédier au problème serait de transformer Steam en une API que tout le monde pourrait utiliser". 

Poussant le raisonnement encore plus loin, Newell explique alors que "Ce n'est pas à nous de prendre la décision de ce qui doit être disponible ou non. Vous voulez utiliser la plateforme de distribution, elle est là. Steam devrait cesser son modèle actuel [...] En l'état, c'est une dictature." Et l'homme va encore plus loin en remettant son propre système participatif, Greenlight, en cause, accusé d'être "un mauvais exemple de principe de sélection" et encore une fois "un goulot d'étranglement plus qu'une bonne manière pour les utilisateurs de communiquer leurs désirs [...] Nous avons vite constaté qu'il pourrait être préférable de l'abandonner".

Malheureusement, Newell n'a pas vraiment développé cette fameuse évolution et il est donc difficile de savoir à quoi s'attendre. Toujours est-il que ces propos intriguent et que l'on aimerait vraiment pouvoir voyager dans le temps pour voir à quoi ressemblera Steam dans deux ou trois petites années. Voire moins. 

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Michel Beck
Catégorie : Logiciels, Jeux Vidéo
7 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld