Intel pense qu'Android n'exploite pas le multicoeur correctement...

... selon son directeur des produits smarphones, Michael A. Bell. Une optimisation du système d'exploitation et des fabricants de puces sous architecture ARM est nécessaire pour améliorer Android d'après lui.

Intel_Mike_Bell.JPGC'est par la voix de Michael A. Bell, vice-président de l'Intel Architecture Group et Directeur des produits Smartphones au sein du groupe Ultra Mobility, que l'on apprend qu'Android n'est pas optimisé pour les processeurs multicoeurs.

"Si vous êtes dans le cas d'utilisation non limitée en terme de puissance, alors le multicoeur fait sens parce que vous pouvez charger tous les coeurs disponibles sur la plateforme si et seulement si le système d'exploitation a un bon système d'ordonnancement des files de traitement. Une grosse partie de la gestion et de l'affinité des files de traitement n'est pas encore là et plus largement lorsque le système d'exploitation va traiter une seule tâche, toutes les autres fonctions sont stoppées tout simplement. Alors que nous sommes en train de passer aux multicoeurs, nous investissons beaucoup sur la partie logiciel pour corriger ce problème d'ordonnancement des files de traitement qui nous permettra de proposer des processeurs multicoeurs qui en tireront pleinement avantage." Michael A. Bell indique donc sans plus de fioritures que le système Android ne possède pas de système d'ordonnancement des files de traitement correct, et qu'il est nécessaire de revoir cette partie du code pour supporter convenablement les puces multicoeurs des concurrents sous ARM sans citer de nom particulier.

Une optimisation tant logicielle que matérielle doit être faite !

Il rajoute que les tests internes faits par Intel tendent à démontrer ses dires et montrent qu'un système multicoeurs est bien souvent plus lent qu'un système monocoeur, car l'optimisation de l'ordonnanceur ne gère pas normalement l'activation d'un second coeur, alors avec trois ou quatre… Il rajoute, "la façon dont Android est implémenté, sur sa dernière version, celui-ci n'utilise pas correctement le multicoeur comme il le devrait et je pense sincèrement que les fabricants de système sur puce ARM pourraient corriger cela, mais ils n'ont tout simplement pas pris la peine de le faire."

Android-5-Jelly-BeanLors de notre prise en main, l'Orange avec Intel Inside qui est en monocoeur, nous a semblé très réactif globalement, mais nous n'avons pas eu assez de temps pour en tirer des conclusions définitives. Cependant, nous sommes globalement d'accord avec Michael A. Bell sur le problème évoqué de l'ordonnanceur. Avec un HTC One X en main en train de jouer de la musique sur un casque connecté en jack, la réception d'une notification de message GTalk fait tout simplement bégayer la musique en cours de lecture pour ensuite entendre la notification seule et enfin retourner à la lecture de la musique. Nous parlons ici d'un smartphone doté de quatre coeurs de traitement tout de même.

Espérons maintenant que la prochaine version numérotée 5.0 "Jelly Bean" sera bien plus optimisée sur ce point-là. D'autre part, selon les déclarations de Mike Bell sur le sujet du multicoeur, nous nous attendons à voir débarquer plus tôt que prévu des puces Intel multicoeurs pour mobiles, avec à la clé une belle démonstration en matière d'optimisation ? L'avenir nous le dira...

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Denis Leclercq
Catégorie : Logiciels
13 commentaires
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld