Opera abandonne son propre moteur de rendu et passe à WebKit

Faire ses valises et partir quand on ne veut plus de vous, il n'y a pas de jour agréable pour cela. Partager sa vie avec Opera depuis de nombreuses années n'y changera rien, il faut quitter les lieux... illico presto.

opera_logoAmorcer une rupture aux alentours de la Saint Valentin, on avouera que comme façon de faire, il y a plus élégant. Et bien tant pis pour Presto, le moteur de rendu des navigateurs Opera, officiellement jeté comme une vieille chaussette par son propre développeur norvégien. Tout cela pour sauter dans les bras du très gourmand WebKit, pourtant déjà bien affairé avec ses autres partenaires, Apple et Google.

Le directeur technique d'Opera Software explique ce revirement et le choix de se baser sur Chromium, dont est issu le navigateur Google Chrome : "il est plus logique de voir nos experts travailler main dans la main avec la communauté open source pour améliorer WebKit et Chromium, plutôt que continuer à développer d'avantage notre propre moteur de rendu". Les équipes d'Opera auraient par ailleurs déjà commencé à contribuer aux projets en proposant une première galerie de patchs.

Visant manifestement à créer le meilleur navigateur mobile possible pour Android et iOS, sans oublier les PC, Opera présentera une première version de ses travaux lors de Mobile World Congress de Barcelone du 25 au 28 février prochain. On devrait sans doute avoir affaire à une évolution de "Ice", un navigateur totalement repensé pour l'utilisation par gestes sur écrans tactiles. Dévoilé en janvier dernier, le logiciel était déjà officiellement basé sur WebKit. 

En attendant d'en savoir plus, Lars Boilesen, PGD d'Opera, nous précise au passage que sa société vient d'atteindre les 300 millions d'utilisateurs mensuels et s'en félicite, tout en promettant d'aller prendre une bien plus grosse part du gâteau sur le marché des navigateurs pour smartphones. Des ambitions compréhensibles mais que déplore déjà Robert O'Callahan, célèbre développeur Mozilla, qui parle d'un jour triste pour le Web. Pour le meilleur, ou pour le pire ?

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Michel Beck
Catégorie : Logiciels
8 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld