Pour Linus Torvalds, NVIDIA est le pire cas jamais traité

Linus Torvalds exprime son mécontentement envers le manque de transparence de la part de NVIDIA pour ses pilotes graphiques.

Nvidia LinuxLinus Torvalds, alors invité dans une session de questions/réponses lors d'une conférence en Finlande, n'y va pas par quatre chemins pour indiquer son désappointement envers la firme au caméléon. Pour le fondateur du noyau Linux, NVIDIA est la pire société avec laquelle il a pu traiter jusqu'alors et a même commenté par "NVIDIA : F*** you !" qui s'adjoint du signe idoine à la caméra.

Des mots durs pour signaler que même si NVIDIA produit des pilotes graphiques pour Linux qui sont bien meilleurs que son concurrent AMD, Linus Torvalds souhaiterait que la firme emploie de nouvelles méthodes et fournisse une bonne fois pour toutes un vrai support de ses produits sous Linux et une documentation complète pour la communauté de développeurs. Pour replacer cette déclaration dans son contexte, NVIDIA est entré en tant que membre Silver dans la fondation Linux, mais la livraison du code source des pilotes graphiques ou l'aide au développement du projet "Nouveau" par les ingénieurs de la firme n'ont toujours pas été réalisés. Ces propos ont été donnés suite à une question de la part d'un invité de la conférence concernant le support et le manque de code source et de documentations de la part de NVIDIA et si Linus Torvald avait de bonnes nouvelles à communiquer.

Il aurait très bien pu réagir de la sorte à l'encontre d'AMD ou encore pour les produits de la société VIA Technologies qui manquent cruellement de support de l'open source également. Nous ne doutons pas que les ingénieurs de la firme au caméléon sont pleins de bonnes volontés, espérons maintenant que les propos de Linus Torvalds ne braquent pas le management et bloquent encore plus la situation...

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Denis Leclercq
Catégorie : Logiciels
11 commentaires
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld