Windows 8 : ventes décevantes et syndrome Vista à éviter pour Microsoft

Un spécialiste de Microsoft fait un premier point sur le lancement de Windows 8, plutôt inquiétant...

Soirée de lancement Windows 8 (4)Paul Thurrott, blogueur considéré comme l'un des tous meilleurs spécialistes de Microsoft, très proche de l'éditeur, explique avoir obtenu des informations provenant du coeur de l'entreprise concernant les ventes de Windows 8 qui indiquent "un niveau des ventes très en deça des attentes initiales, et vraiment décevantes". Selon lui, les reproches de Microsoft ciblent avant tout les partenaires OEM qui n'ont, selon l'éditeur, pas su mettre au point des ordinateurs suffisamment innovants et attractifs pour booster la demande, ce qui lui permettrait également de justifier pourquoi il s'est lancé dans l'aventure de la tablette avec sa Surface.

Windows 8, un OS sorti trop tôt ?

Toutefois, selon Paul Thurrott, d'autres explications sont possibles. Et la première d'entre elles concerne l'environnement économique de sortie du nouvel OS, ainsi que la proximité de la sortie de Windows 7, un système qui semble encore aujourd'hui satisfaire le plus grand nombre. Si l'on ajoute à cela des entreprises qui entreprennent pour certaines à peine leur migration vers 7, il en ressort que Windows 8 est arrivé trop tôt. Surtout, ses perspectives de succès reposaient finalement essentiellement sur sa capacité à intéresser le grand public, qui ne mord pas à l'hameçon, actuellement davantage porté sur les marchés de la mobilité.

Enfin, selon Paul Thurrott, il ne faut ni sous estimer les répercussions qu'ont pu avoir les retours dubitatifs de la presse lors de la campagne pré-lancement, ni la confusion qu'a créé sur le marché un Windows RT non compatible avec les applications x86 traditionnelles, ce qui a poussé certains consommateurs à se désintéresser d'une offre Windows 8 trop difficile à appréhender.

"La situation qui prévaut à l'heure actuelle vis-à-vis de Windows 8, c'est l'attentisme. Et si cela ne fait pas les affaires de Microsoft, cela pourrait néanmoins durer longtemps" indique Paul Thurrott. Ce dernier allant même jusqu'à confirmer que Windows 8 pourrait résonner comme l'échec Vista, qui a tout au long de sa commercialisation porté le poids d'un lancement manqué et d'une dévalorisation des premiers utilisateurs. "Windows 8 n'est pas Vista, jusqu'à ce qu'il le devienne...". A méditer pour Microsoft qui devra réagir très rapidement pour éviter la déroute à son nouvel OS.

Les commentaires sur ce document sont clos.

POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld