Windows 7 : pourquoi passer au 64 bits ? Que faut-il attendre de DirectX 11 ?

Faut-il passer au 64 bits ? Si oui, pourquoi ? Quelles sont les limitations du 32 bits ? Que faut-il vérifier avant d'installer un système d'exploitation 64 bits ? Qu'apporte Directx 11 ? Que faut-il en attendre ? Quels jeux seront compatibles avec le dernier API de Microsoft dans un avenir proche ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans cet article...

Précédemment nous vous avons présenté les principales nouveautés de Windows 7. Revenons aujourd'hui sur la problématique 64-bit et sur DirectX 11.

Le 64 bits ou le 32 bits ?

Que de chemin parcouru depuis le lancement des AMD Athlon 64 en septembre 2003. Le système d'exploitation référence de l'époque, Windows XP, n'était pas disponible en 64 bits. Il aura fallu attendre de longs mois avant que Windows XP Professional x64 Edition ne débarque, le 25 avril 2005.

Le 30 janvier 2007, Windows Vista sortait simultanément en 32 et 64 bits. Depuis lors, le pourcentage d'ordinateurs individuels fonctionnant avec une version 64 bits de Windows monte petit à petit. La généralisation des processeurs supportant les instructions nécessaires, mais aussi la baisse drastique des prix de la mémoire vive ont aidés à faciliter cette adoption.

En effet, pour profiter réellement de plus de 2 ou 3 Go de mémoire vive, il fallait adopter Windows XP x64 ou Windows Vista x64. Dans Vista x86, au-delà de 3,17 Go de mémoire disponibles (4 Go par exemple), cette dernière sera réservée à la gestion des périphériques (et non pas aux applications). Dans le cas de XP cette valeur tombe même à 2,5 Go. Des solutions sont possibles, mais leur efficacité et les risques pour la stabilité du système rendent ces manipulations peu intéressantes. Si vous souhaitez utiliser plus de 4 Go de mémoire vive, nous vous recommandons donc vivement de passer à la version 64-bit de Windows 7 !

64bit

Sous un OS 64-bit, les 4 Go de mémoire sont bel et bien utilisables...

De prime abord, certains utilisateurs pourraient penser que Windows en version 64 bits est incompatible avec des applications en 32 ou 16 bits. En 16 bits, c'est vrai et la question que vous devrez vous poser est donc de savoir si vous utilisez encore de telles applications, qui souvent date de Windows... 3.1. Dans le cas des programmes 32 bits, le sous-système WoW64 (Windows-on-Windows 64 bits) permet leur exécution sans aucun problème dans la majorité des cas. Depuis que nos utilisons Windows 7 x64 (quelques mois) nous n'avons rencontrés aucun souci, y compris avec de très vieilles applications. D'ailleurs quand vous installez une version 64-bit, deux répertoires "Program Files" sont créés :

  • Program Files
  • Program Files (x86)

64bitbis

Un OS 64-bit peut aussi faire fonctionner des programmes 32-bit mais l'inverse n'est pas vrai

Le premier (Program Files x86) contient toutes les applications 32-bit tandis que le second comprend les applications 64-bit mais que le système d'exploitation 64-bit est parfaitement à même de faire fonctionner. Mais pourquoi encore utiliser des applications 32-bit sous un OS 64-bit ? Simplement parce que de nombreux programmes n'existent pas en version 64-bit.

Bien entendu, si l'on passe au 64 bits, ça n'est pas vraiment pour utiliser des programmes 32 bits. Et c'est peut-être là que le bât blesse. Si les gains théoriques sont bien là, la pratique est quelque peu différente. Un système en 64 bits gère plus de mémoire vive, et supporte plus de processus de façon simultanée. Lorsqu'une application utilise réellement cette puissance supplémentaire, les gains entre le 32 et le 64 bits sont bien visibles, on peut notamment citer Photoshop CS4 ou bien encore Cinema 4D. Dans certains jeux, le rendu peut également être meilleur sans pour autant perdre en performances.

Le problème c'est que (trop) peu d'applications sont dans ce cas de figure. Pire, pour le grand public les premières démonstrations n'ont pas été flagrantes. On se souviendra des premières mises à jour de jeux vidéo activant des fonctions supplémentaires (mais bien présente dans les versions 32 bits) pour afficher un meilleur rendu... Heureusement la situation s'est améliorée.

Le dernier frein à l'adoption du 64 bits était sans aucun doute le manque de pilotes 64 bits. Sans pilotes 64-bit, il n'est en effet pas possible d'installer le matériel concerné. Car contrairement aux applications, les pilotes 32-bit ne fonctionnent pas sur un OS 64-bit et inversément. La majorité des fabricants de périphériques proposent désormais des drivers adéquats, et on notera que ceux conçus pour Vista seront compatibles avec 7.

En conclusion, passer au 64 bits avec Windows 7 est une bonne idée, voire une recommandation. Nous vous conseillons ce passage non pas parcequ'ils vous permettra d'obtenir des gains de performances exceptionnels, ce n'est pas le cas, mais parcequ'il n'existe quasiment plus aucune raison de se refuser ce changement et qu'il constitue l'avenir. A quoi bon par exemple monter 6 Go de mémoire sur une configuration basée sur les Core i7 socket 1366 supportant la DDR3 en triple canal si c'est pour castrer la quantité réellement disponible par un système d'exploitation 32-bit.

Que vérifier avant de migrer vers le 64-bit ?

Attention cependant à bien vérifier certains paramètres avant de débuter l'installation. Vous devez en effet disposer d'un processeur incluant les instruction 64-bit. Si du côté d'AMD, c'est le cas depuis longtemps, les processeurs Intel ont mis plus de temps à les supporter. Nous en avons fait les frais sur une configuration Media Center à base de Core Duo T2600 sur socket 479, processeur qui n'inclut pas les instructions EMT64. Moins contraignant, il faut s'assurer de la compatibilité de la carte mère, de son bios et du chipset avec les processeurs "64-bit". Les cartes sorties depuis plusieurs années le sont toutes et c'est également valable pour les chipsets. Chez Intel par exemple, c'est le cas depuis le chipset 910.

Une fois ces étapes de base vérifiées, la plus importante est de s'assurer que les fabricants des composants hardware de votre configuration, qui nécessitent des pilotes pour fonctionner, proposent bien des pilotes en version 64 bits. La tendance actuelle est à la généralisation des pilotes 64-bit chez tout le monde mais il vaut mieux s'en assurer avant, car après, vous serez bon pour une réinstallation d'une version 32-bit de Windows...


Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Logiciels
39 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld