Logitech G15 Gaming Keyboard

Logitech est déjà bien présent sur le marché des périphériques de jeu : manettes, joysticks, volants ou souris. Le contructeur a ajouté à son catalogue un clavier assez atypique : le G15 Gaming Keyboard. Au menu : écran LCD, 18 touches de macros et rétro-éclairage. Affiché à partir de 60 €, le jeu en vaut-il la chandelle ?

La « Gaming Mania »



Le marché des produits pour «gamers» (ou joueurs pour les anglophobes) va bon train en ce moment. En effet, la plupart des fabricants proposent des produits destinés à ces sportifs virtuels. On retrouve ainsi des cartes mères ou des ventilateurs répondant au doux pseudonyme de Fatal1ty, des souris ultra-rapides ou encore toute une gamme de tapis destinés à faire glisser votre mulot toujours plus vite.

Pour ce qui est des claviers, l'offre n'est pas encore très étoffée. On retrouve des accessoires apportant plus de touches à votre main (Cyber Snipa) ou encore la série des claviers Zboard. Le fonctionnement de ces derniers est assez sympathique : il suffit de mettre le clavier d'extension voulu (Battlefield 2, WoW, AoE 3 ou CoD 2) sur le socle initialement acheté. Vous vous retrouvez ainsi avec un clavier aux touches étudiées pour le jeu en question.

Un clavier énorme qui reluit dans la nuit...



Mais ce qui nous intéresse un peu plus aujourd'hui c'est le nouveau clavier d'un des ténors du marché des périphériques, j'ai nommé Logitech. Le constructeur conçoit depuis de nombreuses années des périphériques destinés au jeu : volants, manettes, joysticks ou encore souris. Depuis peu, c'est un clavier qui s'est ajouté au catalogue de la société : le G15 Gaming Keyboard.

Au déballage, il n'est pas sans dire qu'on est assez frappé par la taille de la bête : 55 cm de long pour 30 cm de large... Autant prévoir un grand bureau... Le tout est assez lourd et inspire de suite la confiance quant à la robustesse. Le repose poignet fourni est pour sa part en caoutchouc dur, assez agréable en soi.

Logitech G15 Logitech G15 Logitech G15


De type filaire, le branchement se fait via un cordon USB, aucun adaptateur n'est par ailleurs fourni. Histoire d'être dans l'ère du tuning, Logitech a opté pour un rétro-éclairage bleu des différentes touches. Cela reste très appréciable si vous jouez à la seule lueur de votre écran. L'intensité de la luminosité pourra être paramétrée via un bouton prévu à cet effet. Trois niveaux sont disponibles, dont l'extinction complète.

Un écran LCD modifiable à souhait



Vient ensuite l'écran LCD rabattable. Par défaut, il se contentera d'indiquer alternativement la date/heure et la charge CPU/RAM. Mais les fonctions de cet écran sont plus vastes. Il est ainsi possible d'afficher les différentes informations de votre liste de lecture audio ou vidéo. A ce niveau, c'est encore une déception qui nous attend : seuls quelques logiciels triés sur le volet sont supportés: iTunes, RealPlayer et Sonique. Aux abonnés absents nous noterons Windows Media Player et Winamp. Ces derniers ne sont compatibles qu'avec les touches multimédia du clavier. Celles-ci sont réduites à l'essentiel : contrôle du volume, play, pause, stop, suivant et précédent.

Logitech G15 Logitech G15


Cet écran devrait également servir dans les jeux, mais nous verrons cela un peu plus loin. Par ailleurs, il est tout à fait possible de faire afficher à cet écran ce que bon nous semble. En effet, un kit de développement (SDK) est fourni avec les pilotes. Si vous êtes de nature à aimer programmer, libre à vous de concevoir des affichages personnalisés. Une communauté est d'ailleurs déjà présente et vous y retrouverez dès à présent un lot de plugins gratuits à télécharger.

Des touches macros pas vraiment au point



Logitech G15

Le dernier point mis en avant par le constructeur est la présence de touches que nous nommerons Gx. Destinées à exécuter des macros, elles prennent place sur le côté gauche du clavier. Bien qu'en les comptant nous arrivons à un total de 18, ce n'est pas moins de 54 combinaisons qui pourront être effectuées. En effet, trois boutons (M1, M2 et M3) permettent de multiplier le nombre de macros effectuables.

A la fin de l'installation des pilotes fournis, le logiciel effectuera un scan de votre machine à la recherche des jeux compatibles avec cette fonctionnalité. Et c'est la que le bât blesse : peu de jeux sont réellement compatibles. Nous allons vous donner un exemple concret avec Battlefield 2. Le jeu semble être nativement reconnu : un profil est ainsi créé automatiquement. Via le logiciel il nous est donc possible d'enregistrer des macros.

Nous commençons par en créer une directement dans le jeu. La manoeuvre est assez simple : sélection d'une arme, pas en avant, pas en arrière. L'enregistrement se passe sans soucis, mais impossible d'exécuter la macro. La seule solution est d'enregistrer la macro depuis le logiciel. Pour ce qui est de la gestion de l'écran, rien de fantastique puisque celui-ci se contente d'afficher «Profil Battlefield 2 chargé»...

Sous Unreal Tournament 2004, cela se passe autrement. Il convient d'abord d'installer un patch pour le jeu, sans quoi le G15 ne serait pas pris en compte. L'enregistrement des macros nous met face au même problème que précédemment : celles enregistrées depuis le jeu ne fonctionnent pas, il faut obligatoirement les enregistrer depuis le logiciel.


Logitech G15 Logitech G15 Logitech G15

Logitech G15 Logitech G15


Le support de l'écran est ici un peu plus développé. Au chargement du jeu nous avons droit à un joli logo Unreal Tournament. Le nom de la carte qui se charge sera également affiché. Une fois dans le jeu à proprement parlé, l'écran se contentera de nous indiquer le nombre de munitions restantes pour certaines armes.

Nous restons néanmoins sur notre faim, car beaucoup de possibilités étaient envisageables : affichage du nombre de frags, de points ou encore du ping... Il faudra sans doute attendre un nouveau pilote et des patchs pour un support élargi des jeux. Au niveau des macros, il apparaît clairement qu'elles deviennent plus intéressantes pour des MMORPG ou STR que pour des FPS. On pourrait dès lors envisager des combos plus passionnants : cibler l'ennemi le plus proche, lui faire face puis lui jeter un sort...

Un hub USB, oui mais pas 2.0...



Nous finirons ce Matbe Express par deux petites fonctionnalités plus ou moins intéressantes. La première est un bouton appelé «Commutateur de mode de jeu» : très simple d'emploi, il permet d'activer ou de désactiver les touches «Windows» du clavier. Cela a pour but d'éviter un retour Windows malencontreux en cours de partie de jeu.

Logitech G15 Logitech G15


La deuxième est la présence de deux prises USB. Celles-ci permettent de brancher toutes sortes de périphériques USB et notamment votre souris. A ce propos, le câble de cette dernière pourra être agencé sous le clavier grâce à des rainures prévues à cet effet. Il aurait été envisageable d'y connecter une clé USB ou encore un disque dur externe, mais le G15 se contente malheureusement de l'USB 1.0 ! Autant se pencher sur votre tour pour les gros transferts de fichiers...

Pour conclure...



Au final, ce clavier nous laisse une impression de travail inachevé. Le concept du clavier «Gamer» proposé par Logitech n'est pas mauvais en soi, mais les pilotes fournis avec ne sont pas encore au point. Si bien qu'au final, on pourrait laisser ce modèle au statut de concept. Tout n'est cependant pas négatif : le rétro-éclairage est agréable et la frappe n'est pas trop bruyante. Au final, nous ne pouvons qu'attendre de voir arriver d'autres pilotes pour réellement le juger dans les jeux. Terminons par le prix de ce clavier qui est élevé pour un modèle filaire puisqu'il est disponible à partir de 59 euros.

Logitech G15 Gaming Keyboard




+ Qualité globale
+ Rétro-éclairage
+ L'idée de l'écran
+ Affichage de l'écran modifiable à souhait avec le kit SDK

- Peu de lecteurs multimédia supportés
- Peu de jeux supportés par l'écran
- Pilotes non aboutis



Image

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Catégorie : Hardware
Aucun commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld