L'Europe n'aime pas encore les Ultrabooks

Si l'on attendra les chiffres de la fin 2012 pour juger du succès - ou non - des Ultrabooks, un rapport montre que les portables ultra-fins n'ont pas la cote en Europe.

Asus ZenBook UX31 (15).JPGL'objectif d'Intel a toujours été clair : 40% des ordinateurs portables vendus fin 2012 seront des Ultrabooks. Pourtant, malgré les efforts faits par le fondeur et en attendant les modèles équipés de processeurs Ivy Bridge, le bilan fait par les chaînes de production asiatiques n'est pas aussi bon et les assembleurs estiment que la part de marché des Ultrabooks pourrait avoir du mal à dépasser les 20%.

Certains avancent l'explication des conséquences des inondations thaïlandaises, or la grande majorité des Ultrabooks est équipée de SSD, donc non, il ne s'agit pas d'une explication valable. En revanche, le report des achats dans l'attente de Windows 8 peut être un facteur explicatif. De même que l'attente des nouvelles puces d'Intel. Dès lors, on peut penser qu'en fin d'année avec Windows 8 et les Ivy Bridge disponibles, les ventes pourraient décoller, mais tourneront-elles à l'avantage des Ultrabooks ?

Les européens achètent en masse des portables de 14" et plus

Peut-être, mais cela sera difficile, surtout en Europe où les consommateurs sont assez peu friands de ces PC ultra-fins. En effet, un rapport indique que les européens sont les moins réceptifs à l'offensive Ultrabook, préférant globalement des portables dotés de plus grands écrans. Si bien qu'en Europe, 40 à 45% des ventes concernent des portables de 15 pouces ou plus, et 35 à 40% des ventes se feraient sur une taille de 14 pouces. Seul HP a lancé un PC de cette diagonale en Ultrabook, l'Envy 14 Spectre qui est très cher avec un prix affiché à partir de 1399$.

De fait, les constructeurs doivent revoir leurs plans, comme Acer qui préparerait de nouveaux modèles de 14 et 15 pouces dans la série Timeline au design ultra-fin, avec l'allumage instantané ou encore la technologie "Always-Connect" qui fait la particularité des Ultrabooks. Enfin, les constructeurs doivent aussi revoir à la baisse le tarif de ces PC portables pour passer d'un prix avoisinant les 1000€ à 700€ comme le répète très souvent Intel pour augmenter les ventes. Malheureusement, cette baisse des prix ne pourrait pas se faire avant 2013, comme nous l'expliquions récemment.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Denis Leclercq
Catégorie : Hardware, PC Portable
Tags : ,
8 commentaires
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld