Calpella et Core i7, la puissance de Nehalem dans les portables

Quelques semaines après l'introduction des processeurs Lynnfield de bureau, Intel a annoncé les versions mobiles de Nehalem : les Clarksfield. Trois processeurs quad core sont disponibles, avec des modes Turbo impressionnants. Nous avons eu l'occasion de jouer avec un Core i 7 720 QM. Verdict.

core-i7-mobile-processorAprès les Bloomfield de bureau sur socket 1366 en novembre 2008 et après les Lynnfield de bureau sur socket 1156, Intel continue de décliner son architecture Nehalem avec la sortie des processeurs Core i7 Mobile « Clarksfield » pour les ordinateurs portables. Trois modèles quad-core sont lancés et il s’agit là davantage de processeurs destinés à prendre place dans de gros ordinateurs portables que dans des modèles plus légers. Le TDP de 45 watts le confirme. En réalité ils succèdent aux Core 2 Quad mobile dont la destination était la même.

Qui dit nouveaux processeurs mobiles, dit nouvelle plateforme Centrino, la sixième déjà. En effet, c’est en mars 2003 qu’est apparue pour la première fois la dénomination Centrino avec la plateforme Carmel basée sur les Pentium M socket 479 Banias et Dothan et le couple de chipset 855/ICH4M. Il faudra attendre janvier 2005 pour voir arriver la plateforme Sonoma qui se composait d’un chipset 915 accompagné de l’ICH6M tandis que le processeur restait un Pentium M Dothan 90 nanomètres, toujours sur socket 479. Un an plus tard, en janvier 2006, Intel dégainait la plateforme Napa qui inaugurait l’architecture Core avec les processeurs Yonah Core Duo et Core Solo gravés en 65 nanomètres. Le jeu de puces était le 945 Express secondé par l’ICH7M. Courant 2006, Intel sort les processeurs Merom dérivés des Core 2 Duo, toujours gravés en 65 nanomètres.

clarksfield_mobile_cpu_fb_flat

Cliquez pour agrandir

En mai 2007 sort la plateforme Santa Rosa dotée du couple de chipets 965/ICH8M. Cette plateforme débutera sa carrière avec les processeurs Core 2 Duo et Solo « Merom » avant l’arrivée des Core 2 Solo et Duo basés sur l’architecture Penryn, processeurs alors gravés en 45 nanomètres. En juin 2008, la marque Centrino passe en version 2 et Centrino 2 porte alors le nom de plateforme Montevina. Au programme un chipset de la série 4 Express et le southbridge ICH9M. Du côté des processeurs on garde les Core 2 Duo Penryn et on salue l’arrivée des premiers processeurs quad-core mobile, les Core 2 Quad Mobile. La sixième génération a pour sa part été lancée le 23 septembre dernier et se nomme, chantons-le tous en cœur, Calpella. Elle utilise un chipset P55 Express et pas de southbridge vu que le P55 fait quelque part office de southbridge tandis que le processeur intègre 16 lignes PCI-Express et le contrôleur mémoire DDR3.

Nous avons eu l’occasion de jouer avec un portable Acer basé sur cette nouvelle plateforme Calpella et l’avons comparé à un portable Asus doté de l’ancienne génération Montevina et d’un Core 2 Quad Mobile Q9000. Verdict ? La réponse dans les pages qui suivent.


Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Stéphane Charpentier
5 commentaires
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld