Test : Lenovo Thinkpad X1 Carbon Touch

Tous les ordinateurs passent progressivement à l'interface tactile. C'est également le cas sur cet Ultrabook sous Intel Ivy Bridge de Lenovo, le X1 Carbon Touch. Est-ce que cette dalle tactile est un gadget ? Retrouvons-nous sur ce modèle la signature de la marque ? Une réponse affirmative dans les deux cas, mais regardons cela de plus près...

Il y a maintenant plus d'un an, le chinois Lenovo sortait son Thinkpad X1, le tout premier Ultrabook de la marque qui proposait une finesse assez intéressante tout en gardant ce qui fait de Lenovo une marque pour les professionnels mobiles. Mais la firme chinoise - qui a racheté la marque auprès d'IBM il y a de nombreuses années - ne s'est pas arrêté pas en si bon chemin, et a corrigé quelque peu le design de son PC portable pour proposer cette fois le X1 Carbon au milieu de l'année dernière.

Lenovo X1 Carbon Touch 3460ANG (12) Lenovo X1 Carbon Touch 3460ANG (10)
Consulter la galerie complète (17 photos)

Suite à l'arrivée de Windows 8 et de son interface à tuiles (!), les constructeurs ajoutent du tactile un peu partout pour utiliser au mieux la dernière mouture du système d'exploitation de Microsoft. Lenovo n'y a pas coupé et lance donc une version « Touch » de son X1 Carbon en ce début d'année. Plusieurs configurations possibles avec deux processeurs Intel Ivy Bridge au choix, soit un Core i5-3427U double coeur à 1,8 GHz avec HyperThreading et Turbo à 2,8 GHz; soit un Core i7-3667U également sur deux coeurs à 2 GHz avec l'HyperThreading et le Turbo à 3,2 GHz. Le modèle en test est doté du premier processeur avec 4 Go de mémoire vive ainsi que d'un SSD Intel de 180 Go.

Lenovo X1 Carbon Touch 3460ANG (18)
Le rapport d'écran de ce X1 Carbon Touch

Avec ses 1,55 kg sur la balance, ce X1 Carbon Touch mesure 2,085 cm d'épaisseur pour 33,1 cm sur 22,6 cm. Il rentrera facilement dans les sacoches et autre sacs à dos du marché. Ses dimensions permettent de glisser une dalle de 14" d'une définition de 1600 x 900 avec en sus une couche tactile dix points auquel on remarquera un traitement spécial qui lui confère un léger effet mat. Les reflets seront principalement évités, même si certains peuvent encore persister comme avec une fenêtre dans le dos par exemple. Du point de vue de la qualité de la dalle, l'affichage est d'assez bonne qualité puisqu'il affiche un deltaE de 4,3 et un taux de contraste de 614:1.

Un Ultrabook comme les autres ?

Lenovo X1 Carbon Touch 3460ANG (11)En dehors de la dalle, ce PC portable de Lenovo propose divers ports pour fonctionner en mobilité comme un USB 3.0 et un USB 2.0 compatible avec la recharge de mobiles même en veille, ou encore la sortie mini DisplayPort et son lecteur de cartes mémoires SD/MMC sans oublier la prise combo casque et le port Kensignton pour le verrouillage sur table. En position ouverte, on découvre un clavier de grande taille sur cinq rangées de touches et une rangée supplémentaire pour les touches de fonctions.

Si Lenovo n'a pas abandonné le système Trackpoint bien connu des utilisateurs de la marque, un grand pavé tactile supplémentaire est disponible. Car oui, ce X1 Carbon Touch dispose d'une part d'une dalle tactile, mais aussi d'un touchpad multipoint. A l'usage ces dispositifs de pointage arrivent à cohabiter, le duo trackpoint / touchpad est utile pour les tâches usuelles et le tactile de la dalle pour les jeux ou le défilement de documents comme sur une tablette.

Benchmark 3DMark 06 PC Mark 7 Fritz Handbrake Photoshop Autonomie
Sony VAIO Duo 11 5022 4848 4641 376 sec 199 sec 4h43
Acer Aspire S7 4880 4750 4624 348 sec 200 sec 4h56
Lenovo Yoga 13 4452 3488 5268 295 sec 179 sec 6h44
Toshiba U920t 4396 3913 3482 412 sec 271 sec 5h18
Asus U38N 3773 1725 3777 360 sec 243 sec 4h56
X1 Carbon Touch 5407 5033 4949 270 sec 194 sec 6h42

Puisque nous en sommes à parler usage, la mobilité est son domaine de prédilection. Tout en légèreté donc, on mesure une autonomie de plus de 6 heures et 30 minutes avec une luminosité fixée à 30% et le WiFi actif pour relever les emails, naviguer sur le web et rédiger des documents en tout genre. En lecture vidéo, il s'en sort un peu moins bien puisqu'il rend l'âme après quatre heures. Dans tous les cas, ce X1 Carbon Touch est assez loin des 8,5 heures promises par Lenovo sur sa page produit.

Un mot sur l'évolutivité...

De manière générale, ce PC portable reste tout de même largement exploitable en mobilité avec en plus son lecteur de carte SIM 3G. L'autonomie est sensiblement identique avec un support natif de la carte par Windows 8. Pour insérer celle-ci, il suffira de voir sur la partie arrière au niveau de la charnière de la dalle. Mais en démontant la machine, on peut s'apercevoir que les câbles internes gardent le système d'agencement original des anciens PC de la marque en allant tout droit vers le haut de l'écran.

Lenovo X1 Carbon Touch 3460ANG (13) Lenovo X1 Carbon Touch 3460ANG (14)
La mémoire vive est soudée, impossible d'en changer soi-même

En parlant démontage, il est cette fois bien plus simple pour changer un clavier ou encore une carte 3G sur ce modèle par rapport au X220 par exemple. Il suffit d'ôter sept vis que l'on trouve sur le tour de la machine en dessous pour un accès complet à la carte mère, au clavier et son dispositif de pointage doublé ou encore aux cartes de communication. Cependant, il faudra prendre en compte au moment de l'achat que la mémoire vive est directement soudée sur la carte mère. Il ne sera alors pas possible de faire une mise à jour matérielle dans le futur, dommage. Même combat du côté du disque dur puisque le slot utilisé ici ne permet pas de glisser un disque dur 2,5" à l'intérieur, l'espace étant principalement occupé par la batterie. Le stockage est donc confié à une barrette SSD.

Lenovo X1 Carbon Touch 3460ANG (8)En refermant ce X1 Carbon Touch, le bilan est plutôt positif dans l'ensemble. La dalle presque mate est de bonne facture. La soufflerie est assez discrète même en pleine charge. La qualité de l'audio est correcte avec des ouvertures assez importantes pour les petits haut-parleurs. La finition de Lenovo est classique et sobre, bien que nous perdons ici les bonnes vieilles charnières en métal. Bref, le soin apporté à ce X1 Carbon Touch est excellent et nous ne pouvons pas en dire du mal.

Mais nous ne pouvons pas non plus passer à côté des quelques défauts qui feront tache sur ce bilan avec notamment cette mémoire vive soudée ou encore le choix d'un SSD au format barrette. Cela reste une bonne machine qui pourrait être le dernier Ultrabook standard de la marque puisque Lenovo semble recentrer ses activités sur les convertibles comme le Twist ou encore le Helix. Gageons cependant que la firme chinoise n'oublie pas les pros qui ont toujours suivi la marque en leur proposant une future révision du X1 Carbon, perfectionnée.

LE VERDICT

Un peu old-shcool, ce Thinkpad X1 Carbon Touch reprend les codes des anciens Thinkpad qui ont fait le succès d'IBM. On regrette néanmoins les charnières en plastique, la mémoire vive soudée ou encore le SSD au format barrette. Si la maintenance ne va pas tellement apprécier ce portable, cela ne lui enlève rien côté usage où il se révèle être l'un des très bons modèles de sa catégorie. Un clavier pleine taille rétroéclairé, une dalle d'une définition correcte et de bonne facture, le tout dans un look sobre font de ce Thinkpad X1 Carbon l'un des Ultrabook pro à suivre actuellement.

Les plus
  • Performances
  • Définition d'écran
  • Finitions...
Les moins
  • ... mais pas de charnières en métal
  • Évolutivité

COMMENTAIRES
Lire le commentaire

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Denis Leclercq
Catégorie : Hardware, PC Portable
1 commentaire
EN SAVOIR PLUS
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld