Des détecteurs de téléphones mobiles aux épreuves du Bac

Au lieu de surveiller les forums et autres sites internet à la recherche des fuites des sujets du Bac, le ministère placera tout simplement des détecteurs de téléphones mobiles dans les salles d'examen.

detecteur_GSM_3GLes épreuves du baccalauréat étant toutes proches, les vieux démons de la tricherie ressortent. Tout le monde se souvient bien sûr de la fuite du sujet de mathématique de la série S qui s'en est suivi par une décision de surveillance d'Internet pour annihiler la moindre fuite pendant cette période. Cependant, avec le nouveau gouvernement en place, il n'est plus question de lancer une chasse au sujet sur le web, mais plutôt de bloquer tout simplement les communications dans les salles d'examen.

Lors d'une conférence de presse du ministère de l'éducation donnée il y a deux jours, celui-ci indique que des outils de détection de téléphones mobiles ainsi que d'autres appareils électroniques de transmission de données seront installés aléatoirement dans toutes les salles d'examen de France. Ces dispositifs représentant un certain coût tout de même (300€ en moyenne par boîtier), le ministère a bien précisé que le nombre d'équipements de "détection" et non de brouillage (qui est encadré par la loi et réservé aux militaires) serait restreint et distribué aléatoirement.

Signe du retour de la bonne vieille Casio Graph 35 ou de la TI 92 ? Toujours est-il que cette année, la surveillance des salles d'examen sera bien plus attentionnée pour éviter une nouvelle polémique sur l'organisation de ce diplôme jugé par certains plus représentatif du niveau d'études, voire même inutile...

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Denis Leclercq
Catégorie : Hardware, Périphériques
Tags : , ,
23 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld