WiGig : le 802.11ad veut faire de l'ombre au 802.11ac

La Wireless Gigabit Alliance, ou WiGig, fait la promotion de sa norme qui transmet plus vite les données en sans fil que son principal concurrent le WiFi 802.11ac. Mais ce n'est pas sûr qu'il gagne la partie...

WiGig LogoLa transmission des données sans fil, voilà bien une guerre que se livrent les fabricants de solutions réseau depuis longtemps. Alors que le WiFi 802.11n est enfin démocratisé dans nos box ADSL et sur les machines que nous utilisons au quotidien, les constructeurs poussent pour obtenir des débits bien supérieurs à ceux de cette norme .

Pour mémoire, cette dernière norme "n" permet de transmettre des données à une vitesse 300 Mb/s sur deux canaux, 450 sur trois canaux et 600 Mb/s sur 4 canaux espacés de 40 MHz chacun, aussi connus sous le nom MIMO. Cette norme opère dans la gamme de fréquences des 5 GHz, mais peut aussi redescendre sur les 2,4 GHz s'il n'y a pas d'interférences avec d'autres appareils utilisant la même gamme.

Pour offrir des débits supérieurs, certains proposent la norme 802.11ac, comme Broadcom avec pour objectif les 1,73 Gbit/s sur deux antennes... et même 6,93 Gb/s en démultipliant le nombre d'antennes, bien que ce dernier débit reste encore théorique et bien loin d'être atteint. D'autres constructeurs comme Qualcomm, avec ses puces Atheros et des partenaire tels que Wilocity ou Marvell, proposent le 802.11ad sous la bannière de la Wireless Gigabit Alliance qui regroupe de grands groupes industriels du secteur. L'approche de cette norme réside dans l'augmentation de la bande de fréquences utilisée. En passant à 60 GHz directement, il serait possible d'atteindre les 7 Gb/s pour transmettre n'importe quel contenu numérique sans avoir recours à de la compression. Cependant, le 802.11ad a un gros défaut. A 60 GHz la portée est minime et ne dépasse pas les 10 mètres dans de bonnes conditions. Mais sur la bande des 2,4 GHz et 5 GHz, la portée est recouvrée tout en offrant les mêmes performances que sa norme concurrente.

Quelques routeurs et autres périphériques sans fil ont déjà commencé à être livrés avec la compatibilité 802.11ac qui a le mérite de fonctionner avec les anciennes générations de WiFi tout en offrant de meilleurs débits dans la bande des 5 GHz, et donc plus facilement adaptable pour les intégrateurs et fabricants tiers de matériels réseaux. Le 802.11ad oblige à avoir une approche différente avec la gestion supplémentaire de la bande des 60 GHz. Le groupe de travail IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) doit maintenant statuer sur l'avenir de la transmission de données sans fil à très haut-débit pour déterminer la prochaine norme qui sera intégrée dans nos smartphones, tablettes, PC et même écrans de télévision de demain.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Denis Leclercq
Catégorie : Hardware, Périphériques
Tags : , ,
2 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld