Test : CM Storm Sentinel Advance II

Cooler Master a investi le marché du périphérique pour gamers il y a de cela trois ans avec une première souris de la gamme CM Storm, la Sentinel Advance, qui avait séduit à l'époque de par ses prestations et ses caractéristiques techniques. La marque récidive cette année avec une révision de cette dernière principalement au niveau du capteur optique, la Sentinel Advance II. Est-elle toujours aussi recommandable ?

La souris gamer CM Storm Sentinel II est une évolution du premier modèle sorti fin 2009 que nous avions testé à l'époque et qui avait récolté un très bon 85%. Le produit reprend donc trait pour trait le design de la version précédente, les principales différences se jouant alors sur le poids de la souris, allégé, sur la quantité de mémoire intégrée pour enregistrer les différents profils, et sur le type de capteur embarqué. Pour le reste, mêmes qualités, mêmes défauts, petit passage en revue…

Des changements essentiellement techniques

Comme expliqué plus haut, la CM Storm Sentinel Advance II reprend donc les mêmes bases que sa devancière, la Sentinel Advance première du nom, elle possède alors toujours 8 boutons programmables (+ 9 virtuels en les combinant avec le bouton Storm Tactics), un système d'éclairage LED multicolore et un petit écran OLED sur le dos du mulot. Au niveau des différences, le capteur laser Storm Tactical à 5600 DPI cède sa place à l'Avago ADNS-9800 qui monte jusqu'à 8200 DPI autorisant des accélérations de 30G et une Lift-Off Distance passant de 1 mm à 1,5 mm.

La quantité de mémoire embarquée qui permet d'enregistrer les 5 profils différents et macros est doublée passant de 64 à 128 Ko, le poids de la souris s'établit à 110 grammes à vide sans le câble, cinq petits poids de 4,5 grammes chacun pouvant toujours venir se loger dans une trappe accessible sous l'engin afin de l'alourdir. Voilà pour ce qui est des changements techniques effectués par rapport au modèle précédent, la taille, elle, ne variant pas d'un iota avec 83,6 x 135 x 40 mm ce qui est assez imposant et conviendra aux propriétaires de grandes mains.

test-cmstorm-sentinel-advanceII-10     test-cmstorm-sentinel-advanceII-11

Côté bundle, c'est on ne peut plus désertique, la jolie boite rouge et noire renferme en effet la souris, un jeu de 4 patins en téflon autocollants de rechange et… c'est tout ! Même pas un mini mode d'emploi papier ou un CD avec les pilotes, rien, nada, il faudra passer par le site du constructeur pour télécharger tout cela en ligne.

A l'utilisation

Après plusieurs jours d'utilisation, nous sommes séduits par la Sentinel Advance II de Cooler Master que l'on classe au même niveau d'ergonomie et de performances que la Radon 5K d'Ozone testée par nos soins. Si en premier lieu le design de la Sentinel Advance II nous apparaissait comme très agressif, il faut reconnaître qu'à l'usage ses lignes courbes épousent particulièrement bien la main droite, eh oui, encore une fois la souris n'a clairement pas été étudiée pour nos amis les gauchers. La surface quasi-intégralement recouverte de grip soft-touch gris est très agréable au toucher et permet une bonne préhension de la souris. Les larges patins en téflon qui équipent le dessous de la souris assurent une glisse optimale sur toutes surfaces et plus encore sur des tapis destinés aux joueurs de type "tissus".

test-cmstorm-sentinel-advanceII-16     test-cmstorm-sentinel-advanceII-19

test-cmstorm-sentinel-advanceII-15     test-cmstorm-sentinel-advanceII-20     test-cmstorm-sentinel-advanceII-17     test-cmstorm-sentinel-advanceII-13

La souris de Cooler Master laisse donc une impression de qualité de par l'utilisation de matériaux de très bonne facture et un ajustage de l'ensemble impeccable qui ne souffre d'aucun jeu ni grincement. A tout cela s'ajoute un câble de 1,5 mètre recouvert d'une gaine en nylon tressée, gage de solidité, avec un connecteur USB plaqué Or ainsi qu'un retour des zones de clic et la sensation agréable des boutons latéraux, sans oublier l'écran OLED et les diodes multicolores qui flatteront n'importe quel geek. Amateurs de souris que l'on sent bien en main, nous avons préféré utiliser l'ensemble des poids disponibles mais on regrettera toutefois que Cooler Master n'ait pas pensé à fournir une petite boîte prévue pour ranger les poids non désirés, ce qui au vue du contenu du bundle famélique n'aurait pas été un luxe.

     test-cmstorm-sentinel-advanceII-18      test-cmstorm-sentinel-advanceII-12

On apprécie beaucoup le système de changement de sensibilité et de profil à la volée via trois petits boutons encadrant la molette dont l'enclenchement est validé par un affichage sur le petit écran OLED : simple, rapide et efficace. La molette au toucher caoutchouteux dont on sent d'ailleurs bien les crans s'avère assez silencieuse, agréable à utiliser et son clic demeure ferme mais pas trop.

Installation et paramétrages du pilote

Côté software, après avoir téléchargé le fichier de 125 Mo sur le site du constructeur, on retrouve une interface quelque peu similaire à celle proposé par Roccat pour ses souris, à l'habillage très travaillée graphiquement et proposant moult fonctionnalités poussées mais malheureusement non traduites dans notre belle langue... donc entièrement en anglais. Très facilement, on définit le rôle de chaque bouton, les quatre niveaux de sensibilité de chaque axe (X et Y pouvant être dissociés) que l'on souhaite prédéfinir, la couleur du rétroéclairage des LED (sur le dessus et à l'avant de la souris), le temps de réponse des boutons, du double-clic, etc...

test-cmstorm-sentinel-advanceII-07     test-cmstorm-sentinel-advanceII-08

test-cmstorm-sentinel-advanceII-04

On peut également définir ses raccourcis macro, ses scripts, et bien sûr définir les informations qui s'affiche sur l'écran OLED. Par défaut, celui-ci se charge de nous renseigner la valeur des DPI, mais on peut - via une image noir et blanc au format .bmp de 32 x 32 pixels – afficher également le logo de son choix. Idéal pour briller en LAN avec l'écusson de son clan affiché sur sa souris. Gadget peut-être, mais très classe pour tout geek qui se respecte. Le pilote de la CM Storm Sentinel Advance II est donc particulièrement complet et travaillé, les options sont nombreuses, les paramétrages sont très clairement expliqués et faciles à mettre en œuvre.

Conclusion

Au final, que ce soit dans les tâches bureautiques quotidiennes, le surf, le détourage d'éléments précis sous Photoshop, les soirées Diablo III ou les sessions de Battlefield 3, Rage et Bulletstorm, nous n'avons jamais pris en défaut la Sentinel Advance II et les réglages que nous avions fait rapidement nous ont toujours donné entière satisfaction. Le nouveau capteur remplit parfaitement son rôle avec une sensibilité accrue, et il s'est révélé être encore plus stable que sur la précédente version. Tant mieux. Cette souris est au final très agréable à utiliser, peut-être pas LA souris ultime du hardcore gamer, mais il est tout de même difficile de la prendre en défaut.

Pour un tarif conseillé de 65€ elle comblera les joueurs exigeants qui cherchent une souris bien conçue, au design travaillé, aux nombreux boutons paramétrables et bénéficiant de surcroit de petits ajouts "geekesques" comme l'écran OLED et l'éclairage LED multicolore.

LE VERDICT

Les plus
  • Bonne prise en main
  • Bonne glisse
  • Écran OLED
  • Capteur performant
  • Nombreux réglages
  • Pilote complet et bien conçu
Les moins
  • Uniquement pour droitiers
  • Design (pour certains)

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld