Test : Ozone Radon 5K, une bonne souris gamer à moins de 50€

Ozone, marque espagnole récemment arrivée sur le marché des périphériques "gamer", tente petit à petit de s'imposer sur le segment déjà bien fourni des souris à capteur laser survitaminé, design stylé et macros personnalisables. Que vaut la Radon 5K ?

Après nos tests de souris destinées aux gamers comme la Kone[+] de Roccat et la Tt Black de Thermaltake, voici venir celui de la Radon 5K de la marque Ozone (dont le clavier mécanique Strike vient de passer par notre labo) qui souhaite offrir aux joueurs du matériel de qualité pour un tarif contenu. Première bonne surprise au déballage, le mulot est livré avec deux housses de transport noires griffées du logo rouge de la marque, l'une de grande taille pour la souris et l'autre plus petite pour les lests.

Ne cherchez pas ces derniers comme nous dans la boîte, la souris en est déjà parée. Ainsi ce sont cinq petits poids de 4,5 grammes chacun que vous trouverez déjà logés dans le compartiment adéquat. La souris pèse alors 112,5 grammes à plein et 90 grammes en retirant tous les poids, la rendant extrêmement légère. Cela tranche avec son look massif, dessiné pour les grandes mains - droites de préférence - vue son renfoncement prononcé sur le flanc gauche afin d'y loger le pouce qui accèdera alors aisément aux deux boutons latéraux placés juste au-dessus de lui.

La prise en main est excellente, la paume et les doigts reposants naturellement sur la surface bombée du mulot constitué d'un revêtement lisse et doux, noir mat, au touché "peau de pêche" très agréable. La molette crantée cliquable est bien évidemment de la partie, elle n'est pas multidirectionnelle (pas de clics latéraux) et son maniement un peu lâche produit, sur notre modèle, un petit cliquetis "plastique" quelque peu désagréable et dérangeant lorsque l'on scrolle vers le haut. Juste au-dessus est situé un petit interrupteur permettant de changer à la volée la sensibilité du capteur laser selon quatre réglages prédéfinis matérialisés visuellement par autant de blocs éclairés par des LEDs rouges présentes sur la tranche gauche du mulot.

Ozone-radon5k-04

    Ozone-radon5k-06      Ozone-radon5k-05

Sur le dos de la souris se trouve enfin un dernier bouton translucide qui à chaque appui change de couleur (éteint - bleu – rouge – pourpre) et switche ainsi entre les trois profils personnalisables. En retournant la souris, on retrouve bien évidemment le capteur laser à 5600 dpi (Philips PLN 2032), la trappe circulaire logeant les lests à l'ouverture facile, cinq patins en téflon de taille variable répartis sur le pourtour de la coque et un système de gouttière ingénieux pour faire sortir le câble gainé de corde tressée de 2 mètres par cinq embranchements différents, ingénieux !

Paramétrage complet sans pilotes à installer

Ozone fournit un CD avec la Radon 5K mais celui-ci ne contient pas de pilotes à proprement parler mais un programme permettant de paramétrer la souris et d'enregistrer vos préférences dans la mémoire embarquée de la souris. Pratique, il n'y a donc rien à installer sur la machine hôte, une fois configuré, votre mulot gardera tous vos paramètres et il suffira de le brancher avec son connecteur plaqué or à un port USB pour être exploitable directement. Le logiciel de paramétrage est très (trop) succinct par rapport à ceux d'autres constructeurs comme Roccat par exemple qui propose des interfaces graphiques très travaillées et des options à foison. Ici rien de tout ça, après le lancement de l'exécutable, une interface austère grise, rouge et noire aux couleurs de la marque propose deux onglets "Profile" et "Config". Le premier permet de gérer les différents profils utilisateurs, l'attribution des boutons et la création de macros, le second permet de régler la sensibilité du capteur (de 100 à 5600dpi) sur quatre niveaux différents et la fréquence du port USB (125, 250, 500, 1000 Hz), et c'est tout !

Ozone-radon5k-driver01     Ozone-radon5k-driver02

On vous avait prévenu, c'est très sobre, chiche en options mais cela a le mérite d'être rapide et efficace. Une fois paramétrée, la souris se montre très agréable à utiliser. La prise en main est parfaite, la finition est impeccable et la glisse est excellente. Les boutons sont peut-être un chouïa bruyants surtout ceux situés sur la tranche au-dessus du pouce qui sonnent "creux". Le capteur fait son office, il ne décroche jamais et se montre extrêmement réactif et précis que ce soit en pleine partie de Battlefield 3 ou pour un travail précis de détourage dans Photoshop en jouant avec le sélecteur de dpi placé au-dessus de la molette.

Une souris recommandable

La Radon 5K d'Ozone nous a convaincu, son look stylé et sobre à la fois, son ergonomie et sa glisse parfaite font de cette souris orientée gamer un bon choix. La marque espagnole a encore quelque progrès à faire au niveau du logiciel de paramétrage pas très "sexy", des finitions de la molette et des quelques boutons au clic "plastique" mais elle propose déjà un produit bien pensé et fini avec même l'excellente idée du passe-câble que d'autres marques feraient bien de reprendre. Et pour un tarif inférieur à 50 euros avec deux housses incluses, la Radon 5K est très recommandable.

LE VERDICT

Les plus
  • Glisse excellente
  • Prix
  • Bundle complet (housses de transport)
  • Design et ergonomie
  • Système passe-câble
Les moins
  • "Pilote" austère
  • Boutons latéraux bruyants
  • Molette non multidirectionnelle
  • Non ambidextre

COMMENTAIRES
Lire le commentaire

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Laurent Lammens
Catégorie : Hardware, Périphériques
Tags : , ,
1 commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld