L'IDF 2012 est ouvert. Intel dévoile ses ambitions à tous les étages

Intel a ouvert les portes de son forum pour développeurs. Vision du futur pour la prochaine décennie, processeurs Haswell et mutation de l'interface homme-machine sont les principaux sujets de cette conférence d'ouverture.

L'IDF (Intel Developper Forum) fête ses 15 ans ! L'ouverture des festivités s'est accompagnée d'une présentation complète de la vision d'Intel pour la prochaine décennie, animée par David (Dadi) Perlmutter, vice-président exécutif, manager général au sein de l'Intel Architecture Group et chef produit. Le fondeur commence sa Keynote par un message simple : "réinventer l'ordinateur en reliant le Datacenter et les appareils". Pour cela, Intel a produit le processeur haute performance d'un côté, le Xeon, et de l'autre l'Atom que l'on retrouve par exemple dans le mobile "Orange Intel Inside". Pour chaque usage, le fondeur a un processeur et le martèle.

IDF 2012 : ouverture (3) IDF 2012 : ouverture (5) IDF 2012 : ouverture (7) IDF 2012 : ouverture (9)
IDF 2012 : ouverture (10) IDF 2012 : ouverture (15) IDF 2012 : ouverture (16) IDF 2012 : ouverture (18)

Intel n'oublie pas sa gamme d'Ultrabooks introduite avec les processeurs Sandy Bridge, puis les Ivy Bridge. La quatrième génération de processeurs Core i baptisée Haswell a pour objectif de réinventer l'ordinateur personnel vers un monde plus mobile. L'ère du convertible et du détachable est sur le point de "débuter" avec le lancement de Windows 8. Mais le fondeur veut encore aller plus loin en ajoutant tout un tas de fonctionnalités comme des capteurs, la reconnaissance faciale, le dialogue homme-machine (Jarvis es-tu là ?), sans oublier les écrans tactiles exploités par la nouvelle version de l'OS de Microsoft.

Le contrôle du système par la voix et les gestes

Qu'attendre alors de cette prochaine décennie ? Intel pense au post tactile et, selon le fondeur, ce sera la voix. Nuance a profité de l'occasion pour faire une démonstration de ses dernières avancées en la matière (en bêta). C'est très prometteur et cela rappelle sans conteste le compagnon de Tony Stark. Le contrôle de sa machine par les gestes est aussi un autre axe de développement pour le fondeur qui introduit son SDK "Intel Perceptual Computing" qui s'appuiera sur une petite caméra USB. Le capteur Kinect a, à n'en pas douter, donner des idées à Intel. Quelques jeux ont aussi fait l'objet d'une démonstration, avec de la réalité augmentée ou de l'interaction avec un personnage à l'écran.

IDF 2012 : ouverture (21) IDF 2012 : ouverture (25) IDF 2012 : ouverture (26) IDF 2012 : ouverture (27)

En dehors du contrôle de sa machine, l'avenir de l'interaction passe également par la simplification. C'est notamment le cas pour le paiement en ligne. La combinaison d'Intel IPT (Identity Protection Technology) et de la NFC permet à MasterCard de lancer PayPass. Un moyen sûr de payer sur Internet sans avoir à saisir ses informations bancaires, tout étant dans le cloud. Pour cela, il faut une carte bancaire avec une puce NFC fournie par MasterCard, un capteur NFC sur le PC et un site de e-commerce qui prend en charge PayPass. Une fois le panier rempli, un clic sur "Buy with PayPass", un second clic sur "Tap & Go" et les informations bancaires stockées dans les serveurs de MasterCard sont communiquées au site marchant pour terminer le paiement. Un dernier clic permet de valider le paiement.

La quatrième génération d'Intel Core en présentation

Nous l'attendions et Dadi l'a faite : la présentation de la quatrième génération de processeurs Intel Core i baptisée Haswell. Tout du moins en partie. Il s'agit d'une modification complète de l'architecture tout en gardant la même finesse de gravure, soit le 22 nm. Ces puces feront l'objet d'une présentation plus technique un peu plus tard. Mais une démonstration d'un processeur fonctionnel permet de se rendre compte qu'Intel a réussi à réduire de moitié la consommation tout en améliorant les performances de la machine. Dans le détail, le fondeur a lancé deux machines côte à côté, l'une équipée d'un processeur Ivy Bridge, l'autre d'un sample de Haswell avec le logiciel de benchmark Unigine. La comparaison n'étant pas complètement décrite au niveau hardware, il faut reconnaître que Haswell affiche tout de même les images de manière plus fluide que le processeur Ivy Bridge, et que la consommation est bien réduite par un facteur de deux. Bien sûr, il faut se méfier de ce genre de présentations lorsque l'on a pas sous la main tous les éléments techniques pour comparer, mais l'idée est là.

IDF 2012 : ouverture (35)  IDF 2012 : ouverture (44)
Consulter la galerie complète (78 photo)

Intel poursuit son intention de proposer des mobiles sous Atom (Medfield) avec ses partenaires tels que ZTE, Lenovo, Lava ou encore Orange. On sait d'ailleurs que ce dernier proposera sous peu une mise à jour de son mobile vers Android 4.0 ICS. L'ère de la tablette fait des émules et les constructeurs vont s'adapter pour proposer des ordinateurs personnels tout-en-un qui pourront devenir des tablettes.

Pour clôturer ce lancement, Intel a donc dans ses tiroirs un nouveau processeur qui prend encore un peu d'avance avec la promesse d'offrir une journée complète d'autonomie aux Ultrabooks, affiche l'ambition d'accompagner la révolution de l'interface homme-machine et, pour finir, prévoit de se focaliser sur le marché du mobile sur lequel il cherche à tirer son épingle du jeu, pour voler des parts de marché aux SoC ARM.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Denis Leclercq
Catégorie : Hardware, Processeur
Aucun commentaire
EN SAVOIR PLUS
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld