La mémoire flash MLC 3BPC instable ?

Selon une source taiwanaise, les premiers lots de mémoire flash MLC 3BPC (3 bits par cellules) ne sont pas encore au point...

La MLC 3 bits par cellules (au lieu des 2 habituels) commencent à débarquer. Ce nouveau type de mémoire flash permet d'augmenter la capacité disponible sur un cœur à taille identique, ce qui à pour conséquence de baisser le rapport cout/capacité et donc le prix des produits finaux. Une source taiwanaise vient d'affirmer à nos confrères de DigiTimes que les premières fournées produites par un fondeur coréen qui n'a pas été nommé (il s'agit probablement de Samsung) n'atteignent pas un niveau de stabilité suffisant pour être utilisées.

IM_Flash_Technologies_34nm_3bpc_NAND_01

Arrivées chez un constructeur américain, elles sont reparties en Corée peu de temps après, probablement pour que le fondeur puisse essayer de localiser le problème. De plus, des fabricants de contrôleurs ont affirmé qu'il faudrait au moins trois mois pour corriger les problèmes rencontrés par leurs puces avec le nouveau type de mémoire flash.

On peut craindre que le remplacement progressif de la 2PBC par de la 3BPC soit retardée, ce qui aurait pour conséquence de restreindre les stocks disponibles pour les SSD (qui pour rappel n'utiliseront que de la 2BPC) et risque de maintenir les prix à leur niveau actuel. Rappelons qu'il y a peu on s'attendait à ce que 70 à 80 % de la 2BPC, les puces utilisées dans les cartes mémoires et clefs USB d'entrées de gammes, soient remplacé par de la 3BPC. Encore faut-il que les nouvelles puces soient utilisables...

COMMENTAIRES
Lire le commentaire

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Florian Vieru
Catégorie : Hardware, Stockage
Tags : ,
1 commentaire
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld